BFMTV

"J'ai l'impression d'avoir perdu l'un des miens": l'émotion d'une prof venue se recueillir à Conflans

Un rassemblement a été organisé ce samedi après-midi devant le collège de Conflans-Sainte-Honorine pour rendre hommage à Samuel Paty, l'enseignant décapité vendredi.

De nombreuses personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi devant le collège du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour rendre hommage à Samuel Paty, l'enseignant d'histoire assassiné ce vendredi.

Parmi elles, Anne, professeure de français dans un autre collège, est venue car elle a "l'impression d'avoir perdu un collègue". "Je ne connaissais pas directement ce professeur mais j'ai l'impression d'avoir perdu l'un des miens", a-t-elle expliqué, visiblement émue, sur notre antenne.

"Ce métier très difficile nous l'exerçons au quotidien avec toute notre énergie, nos valeurs, notre enthousiasme qui n'est pas toujours retenu. Il faut tenir. [...] Quand j'aurais un peu avalé ma peine, je retournerai au collège, parce que c'est mon métier, ma vie", a-t-elle confié.

"Si vous défendez ces valeurs, vous défendez vos enseignants"

"Quand on est devant une classe on met tout ce qu'on a au fond de nos tripes, on n'enseigne pas sans savoir pourquoi on est là. On a des connaissances à faire passer mais on a surtout des valeurs à faire passer. Je ne connais aucun enseignant qui enseigne sans avoir des valeurs solidement ancrées en lui. Ces valeurs-là sont mises à mal aujourd'hui. Je demande à tout le monde de les défendre. Si vous défendez ces valeurs, vous défendez vos enseignants", s'est-elle exprimée avec émotion.

L'enseignante, qui continuera "d'enseigner la liberté d'expression", a estimé qu'on "est dans le pays où on peut s'exprimer". "Comment peut-on mourir aujourd'hui, au XXIe siècle, pour avoir dit des choses qui n'ont pas plu à certains ?", a-t-elle conclu.

Fanny Rocher