BFMTV

Incendie au domicile de Richard Ferrand: trois traces d'ADN retrouvées

-

- - AFP

Les traces d'ADN retrouvées ne correspondent à aucun individu présent dans les fichiers de la police.

L'enquête sur l'incendie provoqué au domicile secondaire de Richard Ferrand progresse. Trois traces d'ADN d'une même personne ont été mises au jour sur une vitre à l'extérieur de la maison du président de l'Assemblée nationale, a appris BFMTV ce vendredi d'une source proche de l'enquête, confirmant une information du Télégramme.

D'après les premières analyses, cet ADN ne correspond à aucune personne fichée. Toutes les pistes restent donc encore à exploiter par les enquêteurs.

Vendredi 8 février, un départ de feu, au pied de la maison de Richard Ferrand, à Motreff, dans sa circonscription du Finistère, a été découvert, faisant vivement réagir la classe politique.

Torche artisanale imbibée de carburant

D'après un communiqué du député, "la Gendarmerie nationale a découvert sur place une couverture, un résidu de pneumatique, et une torche artisanale imbibée de carburant", ajoutant que "l’origine criminelle ne semble pas faire de doute".

Le président de l'Assemblée nationale, qui a déposé plainte, n'était pas à son domicile, puisqu'il était en déplacement au côté d'Edouard Philippe. Depuis, l'enquête se poursuit. Aucune revendication n'a été faite.

Alexandra Gonzalez avec AFP