BFMTV

Héritage de Johnny Hallyday: Laeticia Hallyday renonce à faire appel de la compétence de la justice française

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday - AFP

INFO BFMTV - Au mois de mai dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre s'est déclaré compétent pour régler le litige familial autour du testament de Johnny Hallyday.

Le litige familial pourrait-il se régler sans passer devant la justice? Laeticia Hallyday renonce à faire appel de la décision du tribunal de Nanterre qui a retenu, au mois de mai dernier, la compétence de la justice française pour trancher le conflit autour du testament de Johnny Hallyday. Ce jugement avait marqué un revers pour la veuve de Johnny Hallyday, qui souhaitait que le contentieux l'opposant aux enfants du chanteur, David Hallyday et Laura Smet, soit tranché aux Etats-Unis.

Quelques mois après la mort de Johnny Hallyday en décembre 2017, David Hallyday et Laura Smet, les deux aînés du chanteur, avaient entamé une procédure pour dénoncer le testament rédigé par leur père aux Etats-Unis, et qui désignait Laeticia Hallyday et les deux petites filles du couple comme seules héritières. Les deux aînés estiment en effet que leur père résidait en partie en France, que sa carrière était française, qu'il s'est fait soigner en France et qu'il est resté Français jusqu'à la fin de sa vie. Or, le droit français prévoit que des enfants ne peuvent être écartés entièrement d'un testament.

Deux défaites judiciaires

A l'inverse, Laeticia Hallyday estime que son mari était désormais de nationalité américaine, que le couple vivait aux Etats-Unis, que leurs filles étaient scolarisées aux Etats-Unis et que le couple payait ses impôts aux Etats-Unis. Lors de l'audience en mars dernier, les deux parties avaient fait valoir leurs arguments. Le tribunal de Nanterre, sans se prononcer sur le fond du litige, avait fini par trancher: Johnny Hallyday était résident français, la juridiction française est compétente pour trancher le litige. La défense de Laeticia Hallyday avait estimé que cette décision était "dépourvue de réalité factuelle".

Au mois de juillet dernier, Laeticia Hallyday a changé d'avocats, préférant des conseils proches de son père André Boudou après deux défaites sur le plan judiciaire. La première était intervenue lorsque le tribunal de Nanterre a décidé le gel du patrimoine immobilier français de Johnny Hallyday mais aussi d'une partie des royalties versées par les maisons de disque au titre des ventes d'albums de Johnny Hallyday. En mai, le conflit sur la compétence de la juridiction française avait penché en faveur des deux aînés.

Si Laeticia Hallyday reconnaît désormais la compétence des tribunaux français pour régler son litige avec les deux enfants aînés de Johnny Hallyday, l’affaire reviendra sur le fond devant le tribunal de Nanterre, à moins qu’un accord ne soit trouvé d’ici là. Dans les premiers mois du conflit, des négociations avaient eu lieu entre les deux clans mais n'avaient pas pu aboutir. Selon nos informations, les avocats des deux camps se sont rencontrés jeudi dernier. C’est la première fois qu’ils se revoyaient depuis un an en dehors des prétoires. Une réunion "constructive", selon l’un des participants. 

dossier :

Johnny Hallyday

Sarah-Lou Cohen