BFMTV

Gilets jaunes: engagement policier "conséquent", au moins 100 unités de forces mobiles mobilisées

L'utilisation par les policiers de LBD sera filmé ce samedi lors de la manifestation des gilets jaunes à Bourg-en-Bresse

L'utilisation par les policiers de LBD sera filmé ce samedi lors de la manifestation des gilets jaunes à Bourg-en-Bresse - AFP

Laurent Nuñez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, dit s'attendre à des violences de la part de casseurs qui pourraient infiltrer des manifestations samedi.

A la veille du onzième week-end de mobilisation des gilets jaunes, le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez a annoncé ce vendredi le déploiement d'un dispositif policier "conséquent."

"Nous avons eu 80.000 personnes mobilisées la semaine passée (dont 5.000 à Paris, ndlr), et nous attendons encore un niveau identique de violence de la part des casseurs qui infiltrent les manifestations. L'attention sera portée sur Paris mais aussi les capitales départementales et chefs-lieu", a-t-il détaillé. 

Le ministère de l'Intérieur ne veut plus détailler son dispositif 

Les chiffres précis du dispositif policier demeurent inconnus. Et pour cause, le ministère de l'Intérieur ne souhaite plus détailler son dispositif. Néanmoins, selon nos informations, 100 unités de forces mobiles seront mobilisées sur tout le territoire, soit 7.000 policiers et gendarmes (uniquement CRS et gendarmes mobiles). Ces chiffres ne prennent pas en compte les effectifs de la Bac, police secours, etc.

À Paris, 34 unités de forces mobiles seront mobilisées, soit au moins 2380 hommes. 1000 policiers issus de la BAC et de la CSI (Compagnie de sécurisation et d'intervention) feront également partis du dispositif, tout comme les brigades équestres et cynophiles de la DSPAP et six blindés de la gendarmerie. 

A l'heure actuelle, le doute plane encore sur la forme précise que prendront les mobilisations. A Paris, une manifestation est attendue à 10h samedi sur les Champs-Elysées et quatre autres rassemblements, déclarés à la préfecture de police, sont également à prévoir. 

Utilisation de caméras-piétons

Lors d'une conférence de presse dans l'après-midi, Laurent Nuñez a également tenu à remercier les policiers, gendarmes et sapeurs-pompiers mobilisés depuis plusieurs semaines avant de détailler la doctrine utilisée ce samedi par les forces de l'ordre. 

"Ce sera toujours la même, on suit les groupes à risques, il y aura des interventions systématiques en cas de violences et exactions. J'attends une réponse proportionnée et je fais confiance aux forces de l’ordre pour l’apporter dès qu’il y aura des violences."

Laurent Nuñez a également confirmé l'expérimentation de l'utilisation de "caméras-piétons" sur les officiers avec LBD, signalant qu'il ne s'agissait pas "d'un signe de "défiance" à leur égard. 

"Il s'agit de les protéger, de contextualiser et le cas échéant de réunir des preuves", a-t-il conclu. 

Cécile Ollivier avec Hugo Septier