BFMTV

Gilets jaunes: à quoi s'attendre pour ce samedi?

Des gilets jaunes mobilisés à Paris, le 19 janvier 2019. (Photo d'illustration)

Des gilets jaunes mobilisés à Paris, le 19 janvier 2019. (Photo d'illustration) - Zakaria Abdelkafi - AFP

Quatre défilés sont prévus à Paris ainsi qu'une première mobilisation nocturne place de la République.

La onzième journée de mobilisation des gilets jaunes organisée ce samedi se prépare. Les manifestants seront dispersés à Paris entre quatre défilés déclarés en préfecture, dont trois rejoindront Bastille, depuis les Champs-Elysées, la place de la Nation et l'Hôtel de ville d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Pour la première fois, les gilets jaunes sont ensuite invités à un rassemblement nocturne de 17h à 22h, lui aussi déclaré.

Une "nuit jaune" à Paris

Sur Facebook, un événement appelé "Nuit jaune" propose aux gilets jaunes de se rassembler pour une nocturne sur la place de la République à Paris. L'objectif annoncé: créer un lieu d'"expression citoyenne sans violence". Cette nocturne servira à "débattre, échanger et revendiquer nos véritables doléances", explique t-on.

Ce rassemblement n'est pas sans rappeler celui de Nuit Debout, qui avait commencé en mars 2016 en marge de la mobilisation contre la Loi Travail. D'autant plus que le lieu de rassemblement est le même: la place de la République.

"Nous resterons présents toutes les nuits à partir de samedi. Nous maintiendrons ces nuits au moins jusqu'à la fin du Grand Débat. La place de la République sera notre Rond-point géant."

Eric Drouet a donné rendez-vous pour un rassemblement à 17 heures place de la République.

Un hommage aux "territoires éloignés"

A Bordeaux, un événement "Nocturne chez Juppé" a été créé par un dénommé Peter Alimbau. Pour le moment, seules 511 personnes ont dit vouloir y participer. Le compteur pourrait rapidement exploser: la semaine dernière, son cortège dénombrait plus de 10.000 participants déclarés sur Facebook et près de trois fois plus d'intéressés. 

Un autre rassemblement est organisé à l'initiative de Priscillia Ludosky. Il aura lieu samedi après-midi entre le ministère des Outre-mer et le siège parisien de Facebook, en hommage aux "territoires éloignés". 

Plusieurs marches nocturnes, dont l'une s'est déroulée à Dunkerque (Nord) vendredi, sont prévues en province, comme à Montpellier ou Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques). D'ambitieux projets de chaînes humaines ont également fleuri sur Facebook, dont plusieurs doivent rallier Versailles dimanche, notamment depuis Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) et Châteaulin (Finistère).

Cyrielle Cabot avec AFP