BFMTV

Fusillade à Grasse: le tireur présumé a trouvé les armes chez son père et son grand-père

Les enquêteurs ont eu la confirmation que le jeune homme de 16 ans s'était procuré les armes chez son père et son grand-père

Les enquêteurs ont eu la confirmation que le jeune homme de 16 ans s'était procuré les armes chez son père et son grand-père - Valery Hache - AFP

Un proche du tireur placé en garde à vue, des armes qui proviendraient de la famille: l'enquête avançait vendredi à Grasse. La veille une fusillade perpétrée par un lycéen a fait plusieurs blessés dans son établissement.

Les policiers du service régional de la police judiciaire (SRPJ) ont avancé sur l'un des points clés de l'enquête. Comment cet adolescent, fils d'un élu municipal, apparemment fasciné par la violence, a-t-il pu se procurer ses armes? Selon les premiers éléments de l'enquête, communiqués vendredi, le revolver provenait du grand-père, le fusil du domicile des parents. 

Jeudi, la procureure de Grasse Fabienne Atzori, qui a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinats", excluant tout lien "avec une entreprise terroriste", avait expliqué que les motivations de l'auteur de la fusillade semblaient "liées aux mauvaises relations qu'il entretiendrait avec d'autres élèves" de l'établissement.

Des armes de poing et des grenades à plâtre

Des armes de poing et des grenades à plâtre ont été découvertes sur le jeune tireur, et un engin explosif artisanal, dont la dangerosité n'a pas été précisée, a été retrouvé dans son sac à dos.

L'adolescent était inconnu des services de police. Sur des comptes Facebook, Twitter et Youtube correspondant à son nom, figurent de nombreuses photos et vidéos morbides, dont des images de la tuerie de Columbine, qui avait fait 15 morts, dont ses deux auteurs, dans un lycée américain en 1999.

Jeudi à Grasse, huit personnes ont été blessées mais aucune n'a perdu la vie, probablement notamment grâce au comportement "héroïque" du proviseur, selon les mots de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education nationale qui s'est rendue sur place. Il s'est interposé face au tireur et a été blessé par les tirs, tout comme trois autres lycéens.

E. H. avec AFP