BFMTV

Elle porte plainte après avoir filmé un homme en train de se masturber dans le train

Deux TGV en gare (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Deux TGV en gare (PHOTO D'ILLUSTRATION). - AFP

La jeune femme a déposé plainte pour "exhibition sexuelle". Elle regrette le manque d'actions de la part de la SNCF.

Une jeune femme a déposé plainte pour "exhibition sexuelle" après s'être retrouvée face à un homme qui se masturbait dans un TGV reliant Paris à Poitiers, rapporte mercredi Le Parisien.

1h15 d'exhibition

Samedi, Natacha Bras voyageait dans un train de la SNCF parti de la capitale lorsqu'un homme s'est installé à côté d'elle et a commencé à se masturber en la fixant. Son harceleur est resté 1h15 assis presqu'en face d'elle. La jeune informaticienne l'a filmé, avec son visage non caché, puis a diffusé sur Twitter une vidéo de ses agissements, "la plus soft" selon elle.

"Pas de raison de ne pas l'afficher", ajoute-t-elle en commentaire de la vidéo. Depuis, Natacha Bras a été contactée par la SNCF, qui lui a envoyé un message, qu'elle juge assez léger:

"Bonjour, je comprends votre inquiétude et regrette ces conditions de voyages difficiles. Aussi, si cela venait à se reproduire, n'hésitez pas à le signaler au chef de bord ou à joindre le service d'urgence SNCF au 3117 ou au 31 177 par SMS. Bien à vous."

Un numéro de service d'urgence 

Un second message du compte Twitter TGV Inouï a été envoyé afin d'avoir le numéro de la voiture pour prévenir le contrôleur... le lendemain.

"La SNCF, à part son bon conseil pour la prochaine fois, n'a donné aucun signe de vie", regrette-t-elle dans les colonnes du Parisien.

Depuis, la SNCF a ajouté "qu'un numéro du service d'urgence était affiché dans quasiment toutes les gares de France et des rappels vocaux sont faits régulièrement à bord des trains."

La jeune femme a déposé plainte pour "ne pas minimiser ces faits qui se produisent trop souvent". L'individu encourt une peine d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.