BFMTV

Disparition du caporal Noyer: l'autre affaire dans laquelle est suspecté Nordahl Lelandais

Le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys a été entendu lundi dans le cadre d'une autre enquête concernant, cette fois-ci, la disparition d'un militaire en avril dernier. Selon nos informations, le téléphone de Nordahl Lelandais a borné dans la zone où a été aperçu pour la dernière fois le jeune homme.

Jusqu'alors l'enquête piétinait. Les gendarmes de la section de recherches de Chambéry pense détenir une piste dans une affaire concernant la disparition d'un militaire en avril dernier dans la région. Depuis lundi, les enquêteurs interrogent Nordahl Lelandais, le principal suspect dans une autre affaire de disparition, celle de Maëlys, cette petite fille de neuf ans qui n'a pas donné de signe de vie depuis la fin du mois d'août.

Arthur Noyer, jeune caporal de 24 ans du 13e bataillon des chasseurs alpins de Chambéry, a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril dernier. Ce soir-là, le militaire passe la soirée avec des amis dans une discothèque, le Carré Curial. Vers 4 heures du matin, le jeune homme quitte la soirée et entreprend de rentrer chez lui. Des images de vidéosurveillance le montrent en train de faire du stop pour rejoindre sa caserne située à quelques kilomètres.

Bornages du téléphone

Ces images sont les dernières d'Arthur Noyer. Depuis, le militaire n'a pas donné de signes de vie. Jusqu'alors aucun suspect n'avait été placé en garde à vue dans le cadre de cette enquête. Selon nos informations, les enquêteurs ont désormais à leur disposition des éléments, notamment techniques, qui pourraient incriminer Nordahl Lelandais. Ainsi, le portable de l'ancien militaire de 34 ans, reconverti en éleveur de chiens, a borné - c'est-à-dire émis des ondes qui sont captées par des antennes-relais - dans la zone où a disparu Arthur Noyer, le soir de cette disparition.

Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule et pourrait être entendu encore 24 heures dans le cadre de cette garde à vue, et notamment expliquer sa présence à Chambéry, en Savoie, au mois d'avril dernier. Les gendarmes croient savoir que ce dernier et Arthur Noyer avaient leurs habitudes dans la même boîte de nuit. "Ces deux affaires ont un point commun, note Dominique Rizet, spécialiste police-justice de BFMTV. Dans les deux cas, on ne retrouve pas les corps."

Des recherches internet intriguantes

Le 3 septembre dernier, Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "meurtre précédé d'un autre crime" dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys lors d'une fête de mariage organisée à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Son corps n'a pas été retrouvé et le suspect a toujours nié son implication. Courant avril, le trentenaire a réalisé, selon Le Dauphiné Libéré, des recherches sur internet qui portaient notamment sur la façon de faire disparaître un corps. Le quotidien cite des éléments découverts par les enquêteurs sur un ordinateur saisi lors d'une perquisition du domicile du suspect à Domessin.

Justine Chevalier avec Alexandra Gonzalez