BFMTV

Disparition de Fiona: enquête près de Perpignan

Fiona a disparu le 12 mai 2013 à Clermont-Ferrand.

Fiona a disparu le 12 mai 2013 à Clermont-Ferrand. - -

La fillette de 5 ans a disparu de Clermont-Ferrand il y a plus d'un mois. Les témoignages affluent encore au numéro vert. Des vérifications sont effectuées dans les Pyrénées-Orientales.

Toujours aucune nouvelle de Fiona, disparue depuis le 12 mai, à Clermont-Ferrand. La fillette de 5 ans aurait été vue la dernière fois au parc Montjuzet où elle se trouvait avec sa soeur et sa maman quand celle-ci s'est assoupie quelques instants.

L'énigme trouvera-t-elle sa solution à Perpignan? C'est en tout cas l'une des pistes sur laquelle des enquêteurs travaillent à l'heure actuelle, selon La Montagne. Au numéro vert, mis en place depuis la disparition de Fiona, un témoin a signalé avoir aperçu une fillette lui ressemblant, dans les environs de Perpignan.

"Ce témoignage est venu d'une dame originaire d'Auvergne qui se trouvait dans les Pyrénées Orientales. Il est pris avec sérieux", explique à BFMTV.com le procureur de la République à Clermont-Ferrand, Pierre Sennès. "Mais il faut rester prudent, nous ne sommes pas dans une démarche d'alerte absolue. Cette femme a été entendue deux fois. Le signalement est en cours de vérification", indique-t-il tout en précisant que le numéro vert a déjà reçu une dizaine de témoignages de ce genre et que des vérifications ont été effectuées notamment à Lyon ou en Charente-Maritime.

"Il faut prendre cette information avec des pincettes", confirme à BFMTV.com Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat de la famille de Fiona. "Si la piste était complètement vérifiée, nous aurions été avertis", poursuit-il, ignorant ce dernier développement. "Les enquêteurs font leur métier. Et ce serait une formidable nouvelle. Mais pour l'instant, prudence."

Des membres de la famille entendus

Les enquêteurs des Pyrénées-Orientales ont travaillé, par ailleurs, à l'audition de membres de la famille de Fiona, il y a plusieurs semaines. "Sa grand-mère maternelle et le compagnon de celle-ci vivent en effet dans le département", explique ainsi L'Indépendant.

Les enquêteurs ont appris que Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, projetait de déménager à Perpignan. Pour ce faire, elle avait demandé un certificat médical pour justifier l'absence de sa fille à l'école pendant trois semaines, dans le but de chercher un logement dans le sud, indique France Bleu Roussillon. "Rien que de très normal quand on sait qu'elle avait pour projet de déménager", indique son avocat. "Elle n'a jamais caché sa volonté de partir à Perpignan pour se rapprocher de sa mère."

Ses auditions ont-elles un rapport avec le témoignage du numéro vert? "Pas du tout, elles ont eu lieu avant le signalement", insiste le procureur de la République. "Ses auditions n'ont pas de signification particulière si ce n'est de préciser un élément de personnalité du couple et pour clarifier son emploi du temps. Rien de plus", indique le procureur de la République.

Un mois après la disparition de Fiona, les enquêteurs travaillent sur toutes les hypothèses. "Aucune piste n'est négligée", assure le procureur. Et le numéro vert (0800 958 081) reste, plus que jamais, actif.


À LIRE AUSSI:

>> Disparition de Fiona: la mère examinée par un psychologue

>> Disparition de Fiona: 12 jours après, où en est l'enquête?

>> Disparition de Fiona: les réseaux sociaux se sont mobilisés

V.D.