BFMTV

Disparition de Delphine Jubillar: de nouvelles recherches menées par des plongeurs dans le Tarn

Delphine Jubillar, sur la page Facebook de la gendarmerie du Tarn.

Delphine Jubillar, sur la page Facebook de la gendarmerie du Tarn. - BFMTV

Une équipe de plongeur de la gendarmerie a sondé le Tarn ce lundi au niveau du pont de Marssac, une commune à une vingtaine de kilomètres de Cagnac-les-Mines, là où l'infirmière a disparu.

Plus d'un mois après la disparition de Delphine Jubillar, de nouvelles recherches ont été effectuées ce lundi dans le Tarn, selon des informations de La Dépêche, confirmée par une source proche de l'enquête à BFMTV.

Une équipe de cinq plongeurs de la gendarmerie a sondé la rivière dans la matinée au niveau du pont de Marssac, une commune à une vingtaine de kilomètres de Cagnac-les-Mines, commune où l'infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. Ces nouvelles recherches, pour l'instant effectuées seulement dans le point d'eau, vont se poursuivre mardi et mercredi.

Une rivière profonde et trouble

Selon le quotidien régional, cet exercice n'est pas aisé à ce niveau de la rivière, profonde de 12 mètres et pas limpide du tout. Même l'usage d'une lampe torche ne suffit pas à voir clairement dans l'eau.

Ce n'est pas la première fois que les gendarmes sondent les points d'eau aux alentours de Cagnac-les-Mines. Le 20 décembre, cinq plongeurs enquêteurs subaquatiques avaient également sondé les cours et points d'eau, sans succès.

Par Mélanie Betrand et Esther Paolini