BFMTV

Des travaux d’intérêt général dans des associations LGBT pour les auteurs d’actes homophobes?

Un plan de lutte contre les actes homophobes sera présenté mi-novembre

Un plan de lutte contre les actes homophobes sera présenté mi-novembre - AFP

D'après le JDD, Anne Hidalgo souhaite proposer au gouvernement que les auteurs d'actes homophobes soient condamnés à des travaux d'intérêt général dans des associations LGBT, en complément des peines de justice.

La mairie de Paris présentera mi-novembre au ministre de l'Intérieur et à la ministre de la Justice, un plan de lutte contre les actes homophobes. Anne Hidalgo souhaite notamment que les auteurs d'agressions homophobes soient condamnés à une peine de travaux d'intérêt général dans des associations LGBT, a annoncé le JDD.

Des mesures qui s'inscrivent dans une longue série d'agressions homophobes constatées ces derniers mois dans la capitale. Le 17 octobre dernier, le président de l'association Urgence Homophobie avait été l'une de ces victimes. Agressé alors qu'il sortait d'un restaurant avec des amis, Guillaume Mélanie avait écopé d'un nez cassé et d'hématomes. Il avait alors lancé un appel aux autorités: "On a vraiment besoin de justice, on a besoin de la ministre de la justice. Tant qu'il y aura ce sentiment d'impunité, on se fera casser la gueule", avait-il déclaré. Il avait notamment reçu le soutien d'élus parisiens, dont celui de la maire de Paris.

Après l'annonce de cette mesure pour lutter contre les actes homophobes, Guillaume Mélanie s'est dit "tout à fait en accord" avec la proposition d'Anne Hidalgo, la qualifiant dans un tweet de "belle idée","très intelligente".

Mercredi dernier deux nouvelles agressions homophobes se sont déroulées en plein coeur de la capitale. Deux femmes qui s'embrassaient à un arrêt de bus ont été prises à partie. L'une d'elles a écopé de 21 jours d'ITT après avoir reçu de violents coups entraînant plusieurs fractures du visage.

M. F.