BFMTV

Crash A320 Germanwings: "On n'a pas le temps de réaliser", raconte un témoin

BFMTV

Ils ont assisté de loin au drame. Mais ils ont eu le temps de mesurer l'importance de la catastrophe. Quelques heures après le crash de l'Airbus A320 de la compagnie Germanwings dans la vallée de la Blanche, dans les Alpes-de-Haute-Provence, plusieurs personnes ont déclaré avoir repéré l'avion lors de sa longue chute. D'autres, élus, membre des autorités ou des secours, ont pu apercevoir la carcasse de l'avion. Ils ont fait part de leur témoignage.

C'est notamment le cas de Sébastien Giroux, contacté par BFMTV. "Il n'y avait pas de fumée, rien d'autre, mais vu l'altitude" que l'appareil "avait, il ne pouvait pas passer les montagnes, c'était impossible", a-t-il témoigné sur notre antenne, en insistant bien sur la rapidité de la scène. "C'est impressionnant, on n'a pas le temps de réaliser", a commenté ce propriétaire d'une scierie à Prads-Haute-Bléone, une petite commune située non-loin du lieu supposé de l'accident.

A quelques pas d'ici, Eric, un autre témoin, a également repéré l'avion à une altitude anormalement basse. "Je l'ai vu que quelques secondes, pas plus", a-t-il ajouté de son côté. Il n'apprendra que plus tard le drame qui a suivi. Tous deux ont été étonné par le silence de la séquence.

Des "images épouvantables"

Député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner a été l'un des premiers à survoler la zone du crash en compagnie du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. "L'avion est totalement détruit. Tristesse", a-t-il rapporté sur BFMTV et par le biais de Twitter, avant d'apporter d'autres détails. "Images épouvantables dans ce paysage de montagne. Il ne reste rien que des débris et des corps."

"Il n'y a plus grand-chose à voir. L'avion a disparu totalement"

Il fait partie de ceux qui ont pu constater l'étendue de la catastrophe au plus près. Jean-Louis Bietrix, guide de haute montagne, a accompagné les secours sur les lieux du crash. "Malheureusement, il n'y avait plus rien à faire", a-t-il témoigne sur notre antenne, avant de continuer.

"Sur la zone il n'y a plus grand-chose à voir. Il y a des débris infimes, il n'y a plus de morceaux. L'avion a disparu totalement", a-t-il raconté.