BFMTV

Cocaine de la police disparue et confessions de Dekhar: la semaine de la justice

Abdelhakim Dekhar affirme qu'il a eu des complices

Abdelhakim Dekhar affirme qu'il a eu des complices - -

BFMTV.com revient sur l'actualité judiciaire marquante des sept derniers jours. Cette semaine, de la cocaïne saisie au 39, quai des Orfèvres a disparu et Abdelhakim Dekhar a déclaré avoir eu des complices pour attaquer les médias et Jérôme Kerviel reste en prison... pour le moment.

Si l'actualité judiciaire vous a échappé cette semaine, BFMTV.com vous propose de vous mettre à la page en un coup d'oeil.

Cocaïne. 51 kilogrammes de cocaïne ont disparu du siège de la police judiciaire, 36, quai des Orfèvres, a reconnu la préfecture de police de Paris jeudi soir. Le ministre Bernard Cazeneuve a demandé vendredi "la plus grande fermeté" dans cette affaire.

Aménagement de peine. L'ancien trader de la Société générale, Jérôme Kerviel, a obtenu un aménagement de peine sous bracelet électronique vendredi. Le procureur d'Evry a fait appel de cette décision.

Complices. Abdelhakim Dekhar qui s'était introduit armé dans les locaux de BFMTV en novembre dernier avant de tirer sur un photographe à "Libération" donne ses motivations et laisse entendre qu'il a bénéficié de complicité.

Fiona. Les avocats de la mère de la petite Fiona, dont la dépouille n’a jamais été retrouvée, souhaitent voir leur cliente hors de prison. Une sortie qui pourrait lui permettre, selon eux, de "se souvenir de l'endroit où le corps de l'enfant a été enterré".

Soustraction d'enfants. Hélène Catlla a été mise en examen mardi pour soustraction d'enfant. Cette maman, qui vit à Font-Romeu dans les Pyrénées, s'oppose au départ de sa fillette Lili pour l'Afrique du Sud, comme le réclame la justice.

Prostitution. Une étudiante nancéienne de 23 ans avait porté une trentaine de coups de couteau à un de ses clients occasionnels pour des raisons qui restent mystérieuses. L'homme a survécu et la jeune prostituée a été condamnée à 5 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Appel. Un homme de 33 ans résidant près de Lyon, à Craponne, a été déféré vendredi au TGI de Lyon pour avoir appelé son ex-petite amie à 21.807 reprises en dix mois, a-t-on appris de source policière.

Aurélie Delmas