BFMTV

Attaque à la préfecture: 160 enquêteurs mobilisés pour exploiter les données informatiques de l'assaillant

La cérémonie d'hommage aux victimes de l'attaque à la préfecture de police de Paris, le 8 octobre 2019.

La cérémonie d'hommage aux victimes de l'attaque à la préfecture de police de Paris, le 8 octobre 2019. - BFMTV

Plusieurs dizaines de milliers de données dont des adresses mails professionnelles ont été découvertes dans les multiples supports informatiques de Mickaël Harpon.

Moins d'une semaine après l'attaque au couteau de la préfecture de Paris qui a fait quatre morts en plus de l'assaillant, Mickaël Harpon, les investigations se poursuivent.

Pas moins de 160 enquêteurs sont en train d'analyser plusieurs dizaines de milliers de données (documents, mails, vidéos, photos) contenues dans les différents supports informatiques de l'auteur des faits, dont des ordinateurs et plusieurs clés USB, selon une source proche du dossier à BFMTV.

Un nombre d'enquêteurs inédit

Ce nombre élevé d'enquêteurs mobilisés sur un seul et même cas est inédit. La brigade criminelle monte des groupes spécialisés pour pouvoir coordonner l’analyse de toutes ces données.

D'après les premières constatations, des noms et adresses mails professionnels de policiers travaillant à la DRPP (Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris) figurent sur une clé USB professionnelle appartenant à Mickaël Harpon, sur laquelle ce dernier a copié des données provenant de plusieurs ordinateurs de la DRPP. Dans cette clé USB retrouvée dans son bureau figurent notamment des vidéos de Daesh ainsi que des listes de noms de policiers. 

Sarah-Lou Cohen avec Hugo Septier