BFMTV

Air Cocaïne: quel sort réservé aux Français restés en République Dominicaine?

Alain Castany et Nicolas Pisapia.

Alain Castany et Nicolas Pisapia. - Erika Santelices - AFP

Après l'évasion des deux pilotes français condamnés dans l'affaire d'Air Cocaïne en République Dominicaine, les inquiétudes se portent sur leurs deux compatriotes, eux-aussi reconnus coupables de trafic de drogue, restés sur l'île.

'Il y avait clairement deux camps Ca s'est fait de par leurs liens et leur fonction", assure Marc Leplongeon, auteur de l'enquête L'affaire Air Cocaïne. Lundi soir, quelques heures après avoir appris le retour des deux pilotes français, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue en République Dominicaine, les inquiétudes se portent désormais sur les deux autres co-accusés restés sur place. 

Pascal Fauret et Bruno Odos sont revenus en France ce week-end au terme d'une exfiltration par un commando pour réclamer "une vraie justice", comme ne cesse de le scander leur avocat, Me Jean Reinhart. Condamnés à 20 ans de prison dans la désormais célèbre affaire Air Cocaïne, les deux pilotes purgeaient leur peine en résidence surveillée tout comme Alain Castany, qui les avait mis en relation avec Nicolas Pisapia, le passager de ce vol qui devait regagner la France en mars 2013. Avant que les quatres hommes ne soient arrêtés.

Les discussions compliquées

"Je peux en effet comprendre que la souffrance et le désespoir aient pu les conduire à prendre la décision de quitter la République Dominicaine. (...) Moi je m’inquiète pour ceux qui sont restés sur place", interpelle lundi sur BFMTV Serge Coronado. Le député EELV des Français de l'étranger alerte notamment sur l'état de santé d'Alain Castany, renversé par une voiture il y a un dizaine de jours.

"Nous avons été reçu par le cabinet du ministre des Affaires étrangères pour demander que la France engage une procédure permettant à Alain Castani puisse rentrer se faire soigner en France, détaille le député écologiste. Le départ des deux pilotes va compliquer les discussions."

La République Dominicaine bafouée?

Christian Kert, député Les Républicains des Bouches-du-Rhône, partage cette analyse. "Moralement se retrouver tous les deux au lieu de quatre ça doit commencer à être compliqué, insiste l'élu. Parallèlement, j’ai l’impression que la situation juridique de nos deux compatriotes qui restent pourrait se durcir."

De son côté, Rama Yade s'est ému de cette évasion. L'ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy dénonce une justice républicaine "bafouée".

J.C.