BFMTV

Affaire Noyer: une reconstitution ce mercredi soir en présence de Nordahl Lelandais

Arthur Noyer a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry.

Arthur Noyer a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry. - BFMTV

Une reconstitution du meurtre d'Arthur Noyer va se dérouler dans la nuit de mercredi à jeudi. Nordahl Lelandais, le principal suspect dans cette affaire, va être extrait de sa cellule pour être amené sur les lieux.

Il y a près de 2 ans, le 12 avril 2017, Arthur Noyer, un caporal du 13e bataillon de chasseurs alpins, disparaissait à la sortie d'une boite de nuit de Chambéry. Cinq mois plus tard, un crane humain est découvert sur un chemin de randonnée, à une quinzaine de kilomètres. Il sera identifié quelques semaines plus tard comme étant celui du militaire de 24 ans. Que s'est-il passé entre cette fin de soirée printanière et la mort du jeune homme? Qui a croisé sa route? Comment et où a-t-il été tué?

Les enquêteurs vont tenter de répondre à ces questions - ou du moins tenter de les éclaircir - en organisant dans la nuit de mercredi à jeudi une reconstitution du meurtre d'Arthur Noyer en présence de Nordahl Lelandais, qui a avoué avoir tué le jeune militaire de manière accidentelle. Mis en examen pour "assassinat", le meurtrier présumé de la petite Maëlys va être extrait de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier, pour être amené sur les différents lieux de l'enquête. A commencer par la discothèque du Carré Curial.

La piste Lelandais

Dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, Arthur Noyer a passé la soirée avec des amis à Chambéry. Vers 2 heures du matin, il les quitte indiquant qu'il rentrait. Filmé pendant plusieurs dizaines de minutes par les caméras de vidéosurveillance aux abords de l'établissement de nuit, le militaire est vu partir à pied dans les rues de Chambéry. La dernière image de lui date de peu avant 3 heures du matin. Son téléphone portable cesse d'émettre à 4 heures du matin.

Pendant plusieurs mois, les enquêteurs de la section de recherche de Chambéry sont sans piste. Une voiture noire, de marque Audi, est bien filmée à plusieurs reprises aux mêmes endroits et dans les mêmes créneaux que ceux fréquentés par Arthur Noyer, comme l'a précisé l'étude de son téléphone. Le retentissement de l'affaire Maëlys, à une trentaine de kilomètres de Chambéry, va pousser les gendarmes à s'intéresser à la piste Lelandais. L'ancien maître-chien est d'ailleurs propriétaire d'un véhicule Audi noir.

Confronter les déclarations de Lelandais

Les expertises sur la téléphonie des deux hommes va conforter les enquêteurs: pendant la nuit du 11 au 12 avril 2017, les téléphones de Nordahl Lelandais vont déclencher les mêmes relais que ceux déclenchés par le téléphone d'Arthur Noyer, suggérant un déplacement commun. Après avoir indiqué se trouver à Chambéry la nuit de la disparition du caporal, Nordahl Lelandais, mis en examen depuis décembre 2017 dans cette affaire, a reconnu devant le juge d'instruction avoir pris en stop Arthur Noyer. Le 29 mars 2018, il avoue l'avoir tué.

Comme dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais parle d'accident. Transporté sur la zone où le crâne d'Arthur Noyer a été retrouvé, il a expliqué au juge s'être bagarré avec le jeune homme. Ce dernier, ivre, serait tombé sur la tête, Lelandais n'aurait pu constater que son décès. La reconstitution de cette nuit devra permettre de comparer ces déclarations, que le meurtrier présumé maintient depuis à chaque audition, avec les éléments techniques et matériels.

"C’est un acte très important que la famille d’Arthur attend, précise Me Boulloud, l'avocat des parents d'Arthur Noyer. Ca va être l’occasion de vérifier les informations de la personne mise en examen, de confronter ses affirmations à la réalité des lieux. Ca permettra d’avancer, d’aller au plus proche de la vérité. C’est ce que la famille attend." 

Changement de version?

La famille d'Arthur Noyer espère que ce transport sur les lieux où des ossements de leur fils ont été retrouvés pourra permettre à Nordahl Lelandais de "libérer sa parole". Car les parents ne croient pas en sa version et attendent des précisions. Pourquoi se sont-ils disputés? Des questions se posent également sur le lieu où est mort le militaire, alors que quelques jours après sa disparition, Nordahl Lelandais avait fait des recherches sur Internet en utilisant les mots clés "décomposition d’un corps humain".

Le 25 septembre dernier, Nordahl Lelandais avait également participé à la reconstitution du meurtre de Maëlys, cette petite fille de 8 ans, disparue lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Il avait alors reconnu avoir donné 4 ou 5 coups à la fillette, mettant à mal ses précédentes déclarations qui avançaient la thèse d'un accident. "J’ai le souvenir d’une reconstitution qui était particulièrement longue et puis Nordahl Lelandais qui déployait sa version, qui avançait ses arguments, qui était dans sa stratégie de défense mais qui ne coopérait pas avec les services l’enquête, avec les magistrats instructeurs", nuance Me Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys.

Avant de mettre en garde: "Ce ne serait pas étonnant mais ce ne serait pas la première fois qu’il change de version. Il a changé de version au fil de l’affaire Maëlys depuis la disparition à multiples reprises. Je prends chacune de ses déclarations, de ses positions, de ses auditions et donc la reconstitution à venir avec beaucoup de recul et beaucoup de prudence."
Justine Chevalier avec Olivier Jouglard et Gwenaël Windrestin