BFMTV

Affaire Maëlys: les quatre auditions du suspect annulées

Les retranscriptions des quatre auditions de Nordahl Lelandais lors de sa première garde à vue vont être retirées du dossier d'instruction.

C'est une étape importante, mais pas déterminante, dans la procédure judiciaire engagée pour enquêter sur la disparition de Maëlys le 27 août dernier. La justice s'est prononcé ce jeudi matin sur la validité des quatre premières auditions du principal suspect dans cette affaire. La requête en nullité, qui avait été déposée par la défense et examinée la semaine dernière, a été validée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble.

La justice "a également prononcé la nullité partielle pas cancellation - par effacement - d'une partie de l'interrogatoire de première comparution devant les juges d'instruction" car il portait sur les procès-verbaux des quatre premières auditions, précise un communiqué du procureur de Grenoble.

>> Affaire Maëlys: le suspect mis en examen pour meurtre, il nie les faits reprochés

Il faut remonter au 31 août dernier pour comprendre cette procédure. Ce jour-là, Nordahl Lelandais est placé, pour la première fois, en garde à vue. Maëlys a disparu quatre jours auparavant lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. L'ex-militaire de 34 ans va être interrogé à quatre reprises par les gendarmes. Aucune de ces auditions ne va être filmées, une erreur de procédure car le code de procédure pénale l'oblige dans le cadre d'une enquête criminelle comme c'est le cas dans l'affaire de la disparition de la petite fille de neuf ans.

Les auditions effacées du dossier

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble a donc invalidé ces auditions, les retranscriptions écrites de ces auditions vont être tout bonnement effacées du dossier d'instruction. Toutefois, le reste de l'enquête, et notamment la mise en examen du suspect intervenue au terme du seconde garde à vue, ne devrait pas être concerné. Nordahl Lelandais, qui doit être auditionné pour la première fois de sa mise en examen ce jeudi, devrait donc rester en détention provisoire jusqu'à la fin de l'enquête.

"Fort de cette première victoire en justice, l'avocat de Nordahl Lelandais peut très bien dire que si ces auditions sont annulées, et que nécessairement les enquêteurs se sont appuyés, en partie, sur ces auditions pour le réinterroger, il faut faire annuler aussi la seconde garde à vue. Garde à vue capitale puisqu'elle conduit à la mise en examen et l'incarcération du suspect", prévient Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV.

Lors de ces quatre auditions, le suspect n'avait pas livré d'éléments déterminants pour la suite de l'enquête mais c'était restreint à des déclarations contradictoires sur son emploi du temps. Mais surtout, les enquêteurs disposent d'éléments techniques importants. A commencer par ces photos le montrant quitter le mariage avec une personne dans son véhicule et revenir 30 minutes plus tard seul. Par ailleurs, l'ADN de Maëlys a été retrouvé dans son véhicule. Enfin, le suspect a nettoyé de fond en comble son véhicule le lendemain de la disparition de la petite fille, allant jusqu'à emporter les lingettes utilisées pour les jeter ailleurs.

Justine Chevalier avec Alexandra Gonzalez