BFMTV

Affaire Maëlys: la Cour de cassation ouvre la voie à un éventuel procès de Nordahl Lelandais pour viol 

Nordahl Lelandais est mis en examen pour le meurtre de Maëlys de Arujo.

Nordahl Lelandais est mis en examen pour le meurtre de Maëlys de Arujo. - BFMTV

La Cour de cassation a cassé l'annulation de la mise en examen de Nordahl Lelandais pour viol dans l'affaire Maëlys par la chambre de l'instruction de Grenoble. L'ancien maître-chien de l'armée est déjà poursuivi pour le meurtre de l'enfant en août 2017.

Nouvel acte d'une bataille judiciaire dans l'affaire Lelandais. La Cour de cassation ouvre la voie à un éventuel procès pour viol en donnant raison au parquet général de Grenoble qui réclame que l'ancien maître-chien soit jugé pour le viol, et pas seulement pour le meurtre de Maëlys de Araujo dans la nuit du 26 au 27 août 2017.

Le 31 octobre dernier, la chambre de l'instruction de Grenoble a rendu un arrêt prononçant la nullité du réquisitoire supplétif du procureur de la République datant de septembre visant des faits de meurtre sur la personne de Maëlys de Araujo, mineure de moins de 15 ans, précédés, accompagnés ou suivis d'un viol. Le parquet réclamait en effet que Nordahl Lelandais soit renvoyé devant la cour d'assises pour le meurtre mais également pour le viol de la petite fille, et s'était pourvu en cassation pour faire annuler cette décision.

Les pourvois de la défense rejetés

Le parquet appuie sa demande sur le témoignage d'un ancien co-détenu de Nordahl Lelandais au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier qui assure avoir recueilli les confidences de l'ancien-maître chien de l'armée. Ce dernier lui a confié, selon sa version, avoir violé Maëlys avant de la tuer. Des propos auxquels a été confronté Nordahl Lelandais et qu'il nie vigoureusement. Dans ce dossier, l'homme de 37 ans a reconnu avoir tué involontairement la petite fille qui se trouvait dans son véhicule.

Lors de l'audience le 4 juin dernier, la défense de Nordahl Lelandais a d'ailleurs réclamé une nouvelle fois l'annulation de ce témoignage. La chambre de l'instruction avait rejeté sa requête à l'automne dernier. Me Alain Jakubowicz s'est lui aussi pourvu en cassation. La Cour de cassation a également rejeté ce mercredi ce pourvoi. 

Réclusion à perpétuité

L'objectif pour l'avocat de l'ancien maître-chien est, en faisant annuler ce témoignage, d'atténuer les charges qui pèsent contre son client. En effet, si Nordahl Lelandais était jugé et condamné pour viol sur mineur et meurtre, il encourrait la réclusion à perpétuité avec une période de sûreté illimitée, soit la plus lourde peine prévue par le code pénal.

La Cour de cassation rejette également le pourvoi formulé par Nordahl Lelandais pour contester dans son intégralité son expertise psychologique versée au dossier. Le 31 octobre dernier, la Chambre de l'instruction avait donné partiellement raison à Nordahl Lelandais en ordonnant la suppression de certains termes et certains passages de l'expertise psychologique. La Cour de cassation a confirmé cette décision: l'expertise reste dans le dossier, vidée de certains passages.

Justine Chevalier