BFMTV

Affaire Grégory: l'avocate des Villemin salue "une avancée extraordinaire "de l'enquête

Marie-Christine Chastant-Morand, avocate des Villemin.

Marie-Christine Chastant-Morand, avocate des Villemin. - JEFF PACHOUD / AFP

L'avocate des époux Villemin est intervenue sur BFMTV après qu'on a appris ce jeudi soir la mise en examen de Murielle Bolle pour enlèvement de mineur suivi de mort, dans le cadre de l'affaire autour de l'assassinat de leur fils Grégory.

Murielle Bolle a été mise en examen ce jeudi soir pour enlèvement de mineur suivi de mort. La justice s'intéresse notamment aux raisons de sa rétraction d'octobre 1984 quand, après avoir témoigné à charge contre son beau-frère Bernard Laroche laissant entendre qu'il avait kidnappé Grégory Villemin, elle s'était rétractée. Marie Christine Chastant-Morand, avocate des époux Villemin, a réagi à cette nouvelle sur BFMTV. Elle a évoqué l'émotion du couple: 

"Je dirais que Jean-Marie et Christine Villemin, qui n’ont jamais voulu se sentir désemparés et ont toujours voulu persévérer, se disent qu’ils ont bien fait de poursuivre dans leur quête de la vérité. Ils ont un peu le cœur serré car ils se retrouvent près de 33 ans en arrière, au moment d’une tragédie épouvantable qu’ils ont vécue. Mais ils ont toujours eu foi dans la vérité et ils y croient profondément."

"Il faut se mettre à la place des parents"

L'avocate a poursuivi: "Nous sommes à l’heure de la mise en examen, il faut être patient, nous verrons. Mais il y a une avancée extraordinaire et nous sommes patients et confiants. (...) Il y a des éléments nouveaux, les éléments anciens, il y a une juxtaposition. Encore une fois, nous avons foi dans cette affaire." Elle a enfin plaidé: "Il faut se mettre à la place de parents qui ont vu leur enfant assassiné et qui ont ensuite vu un dérapage inimaginable."

Robin Verner