BFMTV

Affaire des écoutes: la justice se penche sur d'autres recours de Sarkozy

La justice se penche sur d'autres recours de Sarkozy dans l'affaire des écoutes - Jeudi 31 mars 2016

La justice se penche sur d'autres recours de Sarkozy dans l'affaire des écoutes - Jeudi 31 mars 2016 - Xavier Leoty - AFP

Après la validation des écoutes téléphoniques, la cour d'appel de Paris s'est penchée jeudi sur d'autres recours déposés par Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog dans l'enquête où ils sont mis en examen pour avoir envisagé de corrompre un magistrat, selon les informations de sources concordantes. 

Dans cette affaire, les juges d'instruction ont terminé leurs investigations début février, faisant planer la menace d'un renvoi en procès pour Nicolas Sarkozy avant la primaire à droite en novembre.

Une menace d'autant plus réelle que l'ancien chef de l'Etat, son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert, ont échoué le 22 mars devant la Cour de cassation à faire annuler les écoutes téléphoniques, principaux éléments à charge dans cette enquête.

Une enquête toujours suspendue

Mais d'autres recours, plus techniques, avaient été déposés et ont été examinés jeudi à huis clos à la cour d'appel de Paris. Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog demandent la nullité de leur convocation et de leur interrogatoire par les deux juges, en octobre et novembre 2015, au motif que l'enquête était d'après eux toujours suspendue par leur pourvoi en cassation sur les écoutes.

A l'époque, la cour d'appel avait déjà prononcé la validité de ces enregistrements, le 7 mai 2015, et ordonnait la reprise des investigations, mais Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog estiment que leur pourvoi maintenait la suspension et que leur convocation devant les juges était irrégulière.

A.-F. L. avec AFP