BFMTV

Affaire Bettencourt : les reproches faits à Nicolas Sarkozy

BFMTV

Mardi les policiers de la brigade financière et le juge Jean-Michel Gentil ont mené des perquisitions au domicile, au bureau et au cabinet d’avocat de Nicolas Sarkozy. Le but étant de mettre au clair cette affaire et de savoir si oui ou non, il y a eu un système de financement occulte dans la campagne de 2007.

Dans les faits, le juge aurait en sa possession des éléments qui lui permettraient de démontrer qu’il y a eu un système de financement occulte durant la campagne présidentielle de 2007. Mais afin de pouvoir rattacher le tout à Nicolas Sarkozy il doit avoir des preuves d’où les récentes perquisitions.

Du côté de l'UMP personne ne croit aux accusations envers l'ancien chef de l'Etat. ''Je suis certain que cette instruction démontrera ce que Nicolas Sarkozy a toujours dit. Il est totalement étranger de près ou de loin à ce dossier et cela ne débouchera sur rien bien évidemment" explique Eric Ciotti député UMP des Alpes-Maritimes.

Nicolas Sarkozy est redevenu un justiciable comme les autres

Depuis qu’il n’est plus président de la République, Nicolas Sarkozy est redevenu un justiciable comme les autres. Ainsi le juge pourrait être amené à convoquer l’ancien Président. Reste à savoir si ce serait sous le statut de témoin ou pour une mise en examen. Ce n’est que si le magistrat trouve des preuves concrètes et suffisamment accablantes que Nicolas Sarkozy risque une condamnation.

Mélanie Vecchio