BFMTV

Accalmie à Aulnay-sous-Bois, incidents dans des communes voisines: 23 interpellations

Deux voitures ont été brûlées durant la nuit de mardi à mercredi à Aulnay-sous-Bois, où la situation était malgré tout beaucoup plus calme que la nuit précédente après l'interpellation violente d'un jeune homme du quartier la semaine dernière. Des violences ont par contre été constatées dans des communes voisines. En tout 23 personnes ont été interpellées dont cinq à Aulnay.

L'appel au calme lancé par Théo depuis son lit d'hôpital a visiblement été entendu. La nuit de mardi à mercredi s'est globalement déroulée dans le calme à Aulnay-sous-Bois, après trois nuits de tensions à la suite de l'interpellation violente du jeune homme, gravement blessé par des policiers. Durant la nuit, deux voitures ont tout de même été brûlées sur la commune, quelques petits groupes se sont également affrontés avec la police. 

incendiDes violences dans les communes voisines

Durant la nuit de mardi à mercredi les échauffourées se sont par contre déplacées sur des communes voisines d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. A Tremblay-en-France, des cocktails Molotov ont été jetés contre le poste de police municipale où un incendie a été maîtrisé rapidement.

Une école maternelle de la ville a aussi été prise pour cible, sa façade a été noircie par un début d'incendie. Au Blanc-Mesnil, une patrouille de l'opération Sentielle a été prise à partie et des poubelles incendiées. Enfin à Clichy-sous-Bois, un chauffeur de bus a été légèrement blessé et conduit à l'hôpital après le jet d'un objet incendiaire.

Ce mercredi, 17 personnes interpellées au cours des trois nuits de violences seront présentées à la justice en comparution immédiate devant le tribunal de Bobigny. Parmi les prévenus figurent 11 mineurs.

C. B