BFMTV

Zazie, Pascal Obispo, Muriel Robin: leur adieu à Maurane

De nombreux artistes étaient réunis ce jeudi matin à Bruxelles, à l'église Notre Dame des Grâces, pour l'enterrement de la chanteuse Maurane.

Les obsèques de la chanteuse belge Maurane, disparue le 7 mai à son domicile bruxellois à l'âge de 57 ans, ont été célébrées jeudi matin dans une église de la capitale belge.

La cérémonie s'est déroulée à 10h00 à "l'église Notre Dame des Grâces, avenue du Chant d'Oiseau, à Woluwe-Saint-Pierre", une des communes de Bruxelles, dans l'est de la capitale.

Célèbres ou anonymes étaient réunis pour lui dire adieu. Les chanteurs Zazie et Pascal Obispo étaient là. Le chanteur n'avait pu cacher son émotion, samedi, lors de l'hommage à Maurane sur le plateau de The Voice. Il y avait aussi la chanteuse Catherine Lara, le musicien et producteur Luc Plamondon co-auteur de Starmania, la comédienne et humoriste Muriel Robin, Michel Fugain, Francis Cabrel, Francis Lalanne, Anggun ou encore Gérard Lenorman.

L'animatrice Laurence Boccolini a, elle, publié une lettre sur Instagram dans laquelle elle explique "Ma Mô, je ne serai pas aujourd’­hui à Bruxelles, confie Laurence Bocco­lini. Je ne peux pas, ou… Je ne veux pas... Voilà. Je relis sans cesse nos messages, et je n’ar­rive pas à me convaincre qu’il n’y en aura plus jamais d’au­tres". 

De Starmania à Brel 

"Tous ceux qui souhaiteront l'accompagner en ces derniers instants le feront très certainement avec considération et dans le respect de l'intimité de la famille, dont nous partageons la douleur", était-il indiqué sur sa page officielle sur Facebook.

De son vrai nom Claudine Luypaerts, Maurane a été retrouvée inanimée dans son lit le 7 mai au soir par une amie à son domicile de la commune bruxelloise de Schaerbeek. Une autopsie a été pratiquée le lendemain mais ses résultats ne seront pas connus avant plusieurs semaines, selon le parquet de Bruxelles. La piste criminelle a été exclue.

Maurane, grande interprète de la chanson française, était connue en France depuis la fin des années 1980 et sa participation à la deuxième version de l'opéra-rock Starmania coproduit par Michel Berger.

Elle est morte alors qu'elle venait tout juste de goûter à nouveau au plaisir de la scène en reprenant quelques chansons de Jacques Brel début mai en Belgique.

M. R. avec AFP