BFMTV

Une effigie d'Harvey Weinstein brûlée sur la place publique en Grande-Bretagne

L'effigie du producteur Harvey Weinstein à Edenbridge en Angleterre, le 1er novembre 2017

L'effigie du producteur Harvey Weinstein à Edenbridge en Angleterre, le 1er novembre 2017 - Ben Stansall - AFP

Après Donald Trump l'an passé, c'est au tour d'Harvey Weinstein d'être à "l'honneur" de la traditionnelle nuit du "Bonfire" à Edenbridge. Son effigie sera brûlée samedi soir.

Une effigie de 11 mètres de haut du magnat déchu du cinéma, l'Américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel et de viols, sera brûlée ce samedi lors de la traditionnelle nuit du feu de joie à Edenbridge, petite commune du sud de l'Angleterre.

La nuit du "Bonfire" ("feu de joie") marque chaque année l'échec d'une conspiration de catholiques emmenés par Guy Fawkes pour tuer le roi protestant Jacques 1er et faire exploser le parlement avec 36 barils de poudre, le 5 novembre 1605. Elle est célébrée le 5 novembre ou le week-end qui suit avec des feux de joie dans lesquels sont jetées des effigies de Guy Fawkes et avec des feux d'artifice.

Edenbridge se distingue depuis vingt ans en brûlant les effigies de personnalités au côté de celle de Guy Fawkes. L'an dernier, ce fut Donald Trump, trois jours avant son élection à la présidence des Etats-unis.

Harvey Weinstein après Donald Trump

La sculpture du producteur, un squelette d'acier rempli de journaux enduits d'un liquide inflammable, le représente en peignoir de bain, Oscar dans une main, soutien-gorge dans l'autre, avec une blonde jeune femme entourant son corps et plaçant devant ses parties les plus intimes une menaçante ardoise de clap proclamant: "Final Cut", scene#4 (coupure finale, scène 4).

Plus de 80 femmes, y compris des stars comme Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie, ont publiquement accusé le puissant producteur devenu paria de harcèlement sexuel ou viol depuis la parution d'enquêtes du New York Times et du New Yorker il y a près d'un mois. Harvey Weinstein nie toute relation sexuelle non consensuelle.

Avant Weinstein et Trump, la Société des feux de joie d'Edenbridge, fondée en 1928, avait distingué l'ex-président de la Fifa Sepp Blatter.

F.M. avec AFP