BFMTV

Quand Laurent Ruquier tacle François Fillon sur Twitter

Laurent Ruquier

Laurent Ruquier - Bertrand Guay- AFP

L'animateur a taclé l'ancien Premier Ministre sur Twitter, après que François Fillon a dit préférer se rendre sur le plateau du Grand Journal plutôt que sur celui d'On n'est pas couché.

François Fillon ne s'en cache pas: il apprécie guère l'émission On n'est pas couché, animée par Laurent Ruquier. "Vous ne me verrez jamais, même si vous me suppliez, dans des émissions people style Ruquier. Ce n'est pas la place des hommes politiques", assurait-il au Huffington Post en juin dernier.

Afin d'assurer la promotion de son livre, l'ancien Premier ministre s'est rendu dans de nombreuses émissions, dont le Grand Journal de Canal+ mardi 22 septembre. "Il considère que c'est la limite du talk-show auquel il peut participer", confiait à L'Express l'un de ses proches, avant d'ajouter que François Fillon "refuse d'aller chez Laurent Ruquier pour On n'est pas couché".

Une information qui n'a pas manqué de faire réagir l'animateur du talk-show, Laurent Ruquier. "Dommage, il aurait eu quatre fois plus de téléspectateurs, dix fois plus de temps de parole. Et on aurait lu son livre", a-t-il répondu sur le réseau social Twitter. 

Le Grand Journal et Augustin Trapenard taclés au passage 

Ce dernier fait notamment référence aux mauvaises audiences de la chaîne cryptée avec la nouvelle formule de son Grand Journal désormais présentée par Maïtena Biraben. Ainsi mardi soir, l'émission a rassemblé moins de 600.000 personnes, soit 3,3% du public. Pour sa part, Laurent Ruquier a réuni 1.300.000 téléspectateurs, soit 21,4% de part de marché, samedi 19 septembre avec On n'est pas couché.

Le tweet est également un petit tacle envoyé au chroniqueur du Grand Journal, Augustin Trapenard. Ce dernier a avoué sur le plateau ne pas avoir lu le livre de François Fillon, pourtant reçu dans l'émission ce jour pour en parler. "Ah! bah non, je ne l'ai pas lu. Personne ne les lit!", a déclaré le chroniqueur à l'ancien Premier ministre qui lui posait la question.