BFMTV

ONPC: les larmes de Sandrine Rousseau face à Yann Moix et Christine Angot

Sandrine Rousseau, en larmes face aux chroniqueurs d'ONPC sur France 2

Sandrine Rousseau, en larmes face aux chroniqueurs d'ONPC sur France 2 - Capture d'écran France 2

Invitée par Laurent Ruquier afin de promouvoir son livre dans lequel elle raconte avoir été victime d'une agression sexuelle, Sandrine Rousseau a fini en larmes.

Le passage de Sandrine Rousseau sur le plateau d'On n'est pas couché sur France 2, tourné jeudi et diffusé ce samedi soir, aura été musclé.

L'ancienne élue EELV avait été invitée sur le plateau de Laurent Ruquier afin d'assurer la promotion de son livre, Parler. Un ouvrage dans lequel elle raconte l'agression sexuelle dont elle assure avoir été victime de la part de l'ancien député Denis Beaupin. Mais ce qui devait n'être qu'un témoignage s'est rapidement transformé en joute verbale avec les chroniqueurs.

"Arrêtez de dire des choses comme ça!"

Alors qu'elle évoquait la mise en place d'une cellule de lutte contre le harcèlement chez EELV, dans laquelle "des personnes ont été formées pour accueillir la parole", Sandrine Rousseau a été violemment interrompue par Christine Angot.

"Formées pour accueillir la parole? Mais qu'est-ce que j'entends? Arrêtez de dire des choses comme ça, non mais moi attendez, je retourne dans ma loge là, c'est pas possible. Je ne peux pas entendre des trucs pareils", a lancé cette dernière, très remontée.

Très vite, Sandrine Rousseau n'a pas réussi à retenir ses larmes. Et si la production de ONPC a choisi de laisser les extraits où l'on voit l'ancienne élue pleurer, elle a toutefois coupé au montage le coup de colère de Christine Angot, qui avait, jeudi lors du tournage, quitté le plateau dans un accès de rage.

Yann Moix, lui, a demandé s'il était sérieux, dans le cas d'une agression sexuelle, de "tenir sur ce genre de propos plutôt des discours ou plutôt livrer une parole?". De quoi, là encore, bouleverser l'invitée. 

"Je ne peux pas entendre que j'ai un discours là-dessus, je ne peux pas l'entendre, je suis désolée. Vous n'imaginez pas la violence de ce que vous dites là", a-t-elle répondu.

Les internautes révoltés

L'altercation entre les deux chroniqueurs et l'invité a créé la polémique sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, de nombreux internautes ont interpellé France 2 sur "l'horreur de cette séquence" et ce "spectacle nauséabond", et déploré la manière dont a été traité Sandrine Rousseau, venue témoigner.

N.B.