BFMTV

Les 12 Coups de midi: Eric détrône Paul et vise la place de Christian Quesada

Éric et Christian Quesada dans Les 12 Coups de midi

Éric et Christian Quesada dans Les 12 Coups de midi - TF1

Éric est devenu cette semaine le deuxième meilleur joueur des 12 Coups de midi. Il raconte sa victoire et son objectif: détrôner Christian Quesada.

"Au départ, j’étais venu pour faire peut-être une ou deux émissions, à tout casser." Six mois plus tard, le modeste Éric, actuel champion des 12 Coups de midi, est devenu le deuxième meilleur joueur de l'émission de Jean-Luc Reichman. Il savoure: 

"Je me retrouve [...] à battre les records des grands champions que j’ai admirés. Avec le recul, ça me paraît juste incroyable. C’est vraiment allé très vite", raconte-t-il à Télé Loisirs. "J’avais été appelé en dernière minute pour participer à l’émission. J’avais beaucoup suivi Les 12 Coups de midi, dans l’année qui précédait, et notamment les parcours de Benoît et de Paul, deux grands Maîtres de midi. De me retrouver à leur niveau, c’est inespéré."

Après 154 participations et une cagnotte de 778.744 euros, il vient de détrôner "WikiPaul" et vise désormais la tête du classement. Christian Quesada, condamné à trois ans de prison ferme pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d’images pédopornographiques", est toujours premier avec 193 participations et une cagnotte de 809.392 euros.

"Je ne me soucie pas de Quesada"

Moins d'une quarantaine de participations sépare Éric du record de Quesada: "Je ne me soucie pas de lui. Son destin ne m’appartient pas", assure Éric. "Je vois juste la place qu’il occupe. Ce serait dommage qu’une telle émission garde comme premier un tel personnage." Si "effacer" sa présence dans l'histoire du programme "sera impossible", Éric veut le déloger: "Qu’il ne soit plus à la première place, ce serait pour moi une bonne chose."

Éric y croit: "Ça paraît possible. Mais on peut chuter sur une seule question", précise-t-il. L'indétrônable "WikiPaul", étudiant en histoire, a en effet chuté en octobre dernier sur une question portant sur ses connaissances historiques. "Il va falloir que je reste très vigilant et que j’approfondisse mes connaissances pour me préparer aux émissions suivantes", indique Éric. "Mais ça reste un objectif faisable."

Jérôme Lachasse