BFMTV

"Dropped": Denis Brogniart, Jean-Marc Morandini et Xavier Couture dénoncent le procès fait à la télévision

Denis Brogniart, Jean-Marc Morandini et Xavier Couture sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+

Denis Brogniart, Jean-Marc Morandini et Xavier Couture sur le plateau du "Grand Journal" de Canal+ - Capture d'écran - Canal+

Invités dans le Grand Journal de Canal+, ces trois personnalités du monde des médias ont réagi à la polémique autour du tragique accident survenu en Argentine sur le tournage du jeu d’aventure de TF1, et au cours duquel huit Français sont morts.

Mardi soir, l'animateur de TF1 Denis Brogniart, le journaliste média Jean-Marc Morandini et l'ancien directeur de l'antenne de TF1, Xavier Couture, étaient sur le plateau du "Grand Journal" sur Canal+ pour évoquer l'accident meurtrier survenu sur le tournage de l'émission "Dropped", lundi.

Les invités ont évoqué le procès fait à la télévision par de nombreux auditeurs et internautes. Xavier Couture a tenu à rappeler que "Dropped" n'était en aucun cas un programme de téléréalité mais bien un jeu d'aventure, rebondissant ainsi aux critiques tenues plus tôt par Benjamin Biolay.

Un point de vue partagé par Jean-Marc Morandini. "Les gens ont été choqués, et beaucoup parlaient justement de la télé-réalité. Y'en a un peu marre de ces gens qui vont sur les réseaux sociaux et sur les sites internet pour se faire mousser et dire 'il faut arrêter la télé-réalité'. Ce n'est pas de la téléréalité", a martelé l'animateur ajoutant qu'il s'agissait "simplement d'un accident terrible d'hélicoptères".

"Quel rapport entre la télé-réalité et cet accident?"

Un avis partagé également par l'animateur de "Koh-Lanta": "Aujourd'hui on a un accident, on a deux hélicoptères qui se sont rentrés dedans, provoquant la mort de dix personnes. Quel est le rapport entre la télé-réalité –peut-être ses excès parfois- et cet accident qui est un accident aérien, pur et simple?", s'est interrogé Denis Brogniart.

Xavier Courure estime même que "Dropped" ne doit pas être enterrée et pourrait tout à fait être diffusée à la télévision: "Ça ne me choquerait pas, il y a malheureusement des disparitions sur beaucoup d'épreuves de sports mécaniques, ça ne les a jamais remis en cause", confiait-il.

Romain IRIARTE