BFMTV

Delahousse, Caron, Angot: Naulleau tacle à tout-va chez Salut les Terriens

Eric Naulleau dans "Salut Les Terriens"

Eric Naulleau dans "Salut Les Terriens" - C8

Le chroniqueur, invité à s'excuser auprès de personnalités dont il a dit du mal, n'a pas mâché ses mots.

Bonne ambiance sur le plateau de Salut Les Terriens. Samedi, le journaliste et chroniqueur Eric Naulleau était invité dans l'émission de Thierry Ardisson. Et l'homme de 57 ans, connu pour son franc-parler, a saisi l'occasion pour dire (une nouvelle fois) tout le mal qu'il pensait d'Aymeric Caron, son successeur de l'époque dans ONPC

En mars dernier, il s'en était violemment pris à lui dans une interview accordée à Télé-Loisirs, le dépeignant comme quelqu'un d'"inculte et fier de l'être", "pas sympa" et "extrêmement sectaire".

"Il a laissé un souvenir détestable" 

Lors d'une séquence de SLT intitulée "Interview Excuses", sorte de florilège de ses tacles les plus incisifs, l'homme en noir a alors demandé à Eric Naulleau s'il comptait lui présenter un jour des excuses. 

"Non, je ne m'excuse pas. Et je l'emmerde", a répondu le critique littéraire. "C'est bizarre: Aymeric Caron, partout où il est passé professionnellement, il a laissé un souvenir détestable. L'autre jour, quelqu'un d'une radio où il a travaillé m'arrête, et me dit que le jour où il est parti est devenu un jour férié pour toutes les personnes de cette radio."

Au passage, Eric Naulleau a également lancé des pics à Christine Angot qu'il avait définit comme "la plus grande imposture" de la littérature. "Je demande pardon d'avoir dit tant de mal de ses livres parce que je suis à peu près sûr que le prochain sera pire", a-t-il dit. Maître Gims ("C'est le pire texte que j'ai jamais entendu"), Stéphane Bern, Laurent Delahousse et Frédéric Beigbeder en ont eux aussi eu pour leur grade.

N.B.