BFMTV

Le petit garçon qui a fait un collier de pâtes à Meghan Markle reçoit des commandes du monde entier

Meghan Markle à Melbourne le 18 octobre 2018

Meghan Markle à Melbourne le 18 octobre 2018 - AFP

Gavin, six ans, propose désormais son célèbre "pasta necklace" sur un site en ligne, au prix de 20 dollars australiens (environ 12 euros).

Depuis que Meghan Markle a porté le collier qu'il lui avait fabriqué, Gavin, six ans, connaît un succès international. Le petit garçon a rencontré la duchesse de Sussex le 18 octobre dernier, à Melbourne.

Ce jour-là, il demande à sa mère l'autorisation de manquer l'école afin de pouvoir rencontrer l'épouse du prince Harry, de passage dans le cadre de leur voyage officiel en Océanie. C'est qu'il lui a confectionné un collier de pâtes, à l'aide de macaronis peintes en doré, et d'un ruban bleu marine.

Coiffé d'un chapeau de marin et une pancarte en main qui indique "Je t'ai fait un collier", Gavin se fait repérer par Meghan Markle lors de son arrivée devant l'Albert Park Primary School. Et cette dernière n'hésite pas un instant avant de se parer du bijou.

Des colliers de pâtes pour la bonne cause

Une belle surprise pour le petit garçon, mais aussi ses parents, qui ont décidé de lancer un site, I Made You A Necklace, pour que le fils puisse vendre ses créations... au profit de la bonne cause.

"Nous avons reçu plein de messages de gens demandant à Gavin de faire plus de colliers, tout le monde voulait lui en acheter un", a confié la mère, Rowan Hazelwood, à la chaîne de télé Network 10, qui raconte avoir reçu des commandes d'Australie, des Etats-Unis et même du Royaume-Uni.

Vendus au prix de 20 dollars australiens (soit environ 12 euros), les colliers disponibles sur l'e-shop sont une copie exacte de celui préparé pour Meghan Markle. Tous les fonds récoltés servirons à la recherche pour les bébés morts-nés.

"Je veux faire comme le prince et la princesse, et supporter des associations", explique Gavin sur le site. "Ma petite soeur est morte-née en 2014, et je ne veux plus que cela arrive. J'aimerais beaucoup créer ma propre oeuvre de charité en hommage à ma petite soeur, Clara". 
N.B.