BFMTV

Harry et Meghan: des extraits de leur biographie évoquent leur mésentente avec la famille royale

Harry et Meghan, Libres, ouvrage écrit par deux journalistes, revient sur leur départ de la famille royale. De premiers extraits ont été dévoilés dans la presse anglaise.

Nouvel aperçu des coulisses du départ de Meghan et Harry. Ce week-end, le quotidien britannique The Times a publié des extraits de Harry et Meghan, Libres, l'ouvrage qui revient sur la décision du couple de s'éloigner de la monarchie britannique. Les journalistes anglo-saxons Omid Scobie et Carolyn Durand y ont recueilli des témoignages de proches; les bonnes feuilles de ce livre attendu pour le 13 août démontrent que l'entente n'était pas au beau fixe dans les couloirs de Buckingham.

Le fils du prince Charles et l'ancienne actrice américaine ont annoncé en janvier leur décision de prendre leurs distances avec leurs obligations princières. Leur départ est devenu effectif en mars; depuis ils se sont installés à Los Angeles où ils élèvent leur fils de 1 an, Archie. Les deux époux n'ont pas participé à l'élaboration de Finding Freedom (le titre anglais) et n'ont pas été interviewés, comme le rappelle le Telegraph.

"Seuls" et "sous pression"

D'après les premiers extraits de l'ouvrage, Harry et Meghan se sont peu à peu sentis mis à l'écart de la famille royale. Les auteurs les décrivent comme ayant été "seuls" et "sous pression".

On y apprend également que Kate Middleton se serait toujours montrée distante envers Meghan Markle et que le prince William aurait recommandé à Harry de prendre son temps avec "cette fille", un qualificatif qui n'a pas du tout plu à celui-ci.

"J'ai tout abandonné pour cette famille"

Comme le rapporte l'AFP, ce livre affirme que le prince Harry, 35 ans, était la force motrice de la décision de se mettre en retrait de la famille royale, quand de nombreux tabloïds ont incriminé l'actrice américaine de 38 ans, qui a abandonné sa carrière en rejoignant Buckingham. Celle-ci se serait confiée en larmes à un proche en mars:

"J'ai tout abandonné pour cette famille. J'étais prête à faire tout ce qu'il fallait. Mais voilà où nous en sommes. C'est très triste."

Les auteurs espèrent que leur ouvrage permettra de "corriger" la narration qui avait été faite de cet événement et reviennent sur "la fatigue émotionnelle" du couple:

"Ils ne pouvaient compter que sur une petite poignée de gens au palais. En dehors de ce noyau restreint, aucune information n'était en sécurité", écrivent les auteurs, selon lesquels de multiples fuites vers la presse étaient organisées par des membres du personnel, que des amis du duc et de la duchesse de Sussex n'ont pas hésité à qualifier de "vipères".

Rendez-vous refusé par la reine

Dans leur livre, Omid Scobie et Carolyn Durand affirment que le prince Harry aurait envoyé un e-mail à la reine Elizabeth II et à son père, le Prince Charles, pour leur faire part de sa volonté de s'éloigner de ses devoirs royaux et de passer plus de temps à l'étranger. "Craignant une fuite par un membre du personnel", il ne serait pas rentré dans les détails, préférant en discuter de vive voix.

"Malgré de multiples relances auprès des services de son père", chargés d'organiser un rendez-vous officiel avec la reine tout début janvier, celui-ci n'a pas été planifié, conduisant finalement à leur annonce choc du 8 janvier, qui avait été très critiquée par la presse britannique, notamment car le couple n'aurait pas prévenu la monarque.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV