BFMTV

Depuis qu'elle est mariée avec le prince Harry, Meghan Markle est devenue "cruelle" selon sa famille

Le prince Harry et Meghan Markle

Le prince Harry et Meghan Markle - AFP

Après les déclarations de son père, Thomas, c'est au tour de son frère Tom et de sa soeur Samantha de s'exprimer sur Meghan Markle.

Le feuilleton Markle continue. Après l'interview fleuve de Thomas, le père de la duchesse de Sussex, au Daily Mail, c'est au tour de son frère Tom et de sa demi-soeur Samantha de s'exprimer sur Meghan Markle. Et ces derniers ne mâchent pas leurs mots sur la nouvelle arrivée de la famille royale britannique.

"Tout au long de nos vie, papa a toujours privilégié Meg par rapport à ma soeur et moi. Mais si ce qu'il dit est vrai, alors elle abuse de l'amour qu'il lui porte", explique Tom Junior au quotidien britannique Mirror.

Avant de renchérir: "C'est égoïste, cruel même. Il lui a tout donné et maintenant, tout ce qu'elle fait en retour, c'est lui faire du mal."

Quant à Samantha, la demi-sœur de Meghan Markle, elle a également son mot à dire sur le comportement supposé de la duchesse à l'encontre de son père. "Elle devrait être reconnaissante. Ses méthodes diplomatiques craignent et sont inhumaines", commente-t-elle, avant de conclure: "Si tu traites ton propre père ainsi, alors Harry est le prochain."

Les regrets de Thomas Markle

De son côté, le beau-père du prince Harry, multiplie ces dernières semaines les apparitions médiatiques, confiant des détails sur son hygiène de vie, recadrant les médias ou évoquant sa (non) relation avec sa fille, devenue duchesse.

Il explique avoir simplement voulu assister au mariage royal - auquel il n'a pas été invité - le 19 mai dernier, pour "dire quelques mots", comme "n'importe quel père" l'aurait fait.

"J'allais raconter une histoire drôle, celle où Meghan m'a annoncé qu'elle était avec Harry: 'Papa, j'ai rencontré un homme... Papa, il est anglais... Papa, c'est un prince", se souvient le photographe de 74 ans dans les colonnes du Mirror:

"J'ai pensé que ce serait une belle histoire. J'allais aussi remercier la famille royale d'accueillir ma magnifique fille. Mais c'était un discours que je n'allais jamais être autorisé à lire. Ca fait mal."

Outre le Mirror, Thomas Markle a également confié son désespoir à un autre tabloïd, The Sun: "Je voudrais souhaiter bonne chance à ma fille et que Dieu la bénisse. Je ne m'attends pas à la revoir où même à ce qu'elle ne me reparle. C'est comme ça". Les règlements de compte semblent loin d'être terminés dans la famille Markle.

Lucie Valais