BFMTV

La Fête à la maison, MacGyver, Prison Break…: ces séries qui font un come-back inattendu

L'improbable logo en couteau suisse du nouveau MacGyver

L'improbable logo en couteau suisse du nouveau MacGyver - CBS

Les séries des années 1980 et 1990 reviennent de plus en plus dans des versions remises au goût du jour. Pour le meilleur et souvent pour le pire.

Vent de nostalgie sur la télévision américaine. Depuis quelques mois, celle-ci ne cesse de ressusciter ses vieilleries. Certaines séries sont attendues fébrilement (X-Files, Twin Peaks), d’autres le sont un peu moins (Prison Break, 24: Legacy, MacGyver). Rien de surprenant ici. Le cinéma est rongé par ce mal des remakes et des reboots depuis quelques années déjà.

Pour une raison que tout le monde ignore, MacGyver, la série culte des années 1980, aura le droit à son come-back. Richard Dean Anderson cède sa place au jeune Lucas Till. Le couteau suisse, lui, rempile. Il semblerait cependant que le pilote ait peu convaincu. La chaîne CBS a déjà remplacé la moitié du casting et a engagé James Wan, le réalisateur de Saw et de Fast and Furious 7, pour retourner le pilote. Il faut dire que le logo de la série, avec un couteau suisse à la place du “v” de MacGyver n’est guère engageant. La diffusion est prévue pour cet automne. 

Encore plus improbable est le retour de Prison Break, prévu pour début 2017 sur la Fox. La série carcérale s’était pourtant achevé en 2009 avec la mort de son personnage principal, Michael Scofield (Wentworth Miller). Qu’à cela ne tienne. Scofield est bel et bien en vie et, surprise, incarcéré. Son frère (Dominic Purcell) fera tout pour le sauver. La Fox sortira également cet automne 24: Legacy, série dérivée de 24. Kiefer Sutherland ne devrait pas reprendre son rôle de Jack Bauer, désormais trop occupé par son groupe de country et sa série Designated Survivor. L’acteur n'est pas en reste. Il a déjà participé en 2014 à un autre come-back de 24, 24: Live Another Day.

Ces come-backs ne sont pas toujours synonymes de succès. Heroes Reborn, suite de la série de super-héros Heroes, n’a pas rencontré son public et la chaîne NBC n’a pas jugé bon de renouveler la série pour une seconde saison en janvier dernier. Espérons plus de succès à la nouvelle saison de Twin Peaks que prépare actuellement David Lynch. Le casting intrigue: outre les acteurs de la série originale Sheryl Lee et Kyle MacLachlan, feront leur apparition Monica Bellucci, Naomi Watts, Amanda Seyfried et Michael Cera. La diffusion est prévue pour début 2017 sur la chaîne Showtime. 

Netflix a osé ressusciter La Fête à la maison

Le come-back de série est une des spécialités de Netflix. La plateforme de streaming a orchestré notamment le retour de la série comique culte Arrested Development. La quatrième saison, diffusée en 2013, a pourtant déçu ceux qui ont attendu pendant 7 ans le retour de la fantasque famille Bluth. Une cinquième saison est prévue mais aucune date de tournage n’a encore été annoncée. Le créateur de la série Mitch Hurwitz prépare pour l’instant un nouveau montage de la saison 4.

Après Arrested Development, Netflix a osé ressusciter en février dernier La Fête à la maison, vingt ans après la diffusion de son dernier épisode. La presse a fraîchement accueilli le retour. Les 13 épisodes ont, semble-t-il, séduit le public. Une deuxième saison a déjà été commandée, toujours avec John Stamos. Le 22 novembre suivra Gilmore Girls: A Year in the Life. Quatre épisodes de 90 minutes pour raconter en quatre saisons les nouvelles aventures de Lorelai et Rory Gilmore dans la ville fictive de Stars Hollow dans le Connecticut. Melissa McCarthy sera aussi de retour dans le rôle de Sookie.

D’autres reboots pourraient voir le jour. Comme celui de Malcolm. Près de 12 ans après l’arrêt de la série, les acteurs principaux ont émis le souhait de se retrouver pour raconter ce que deviendrait la famille de Malcolm aujourd’hui. Le 7 septembre 2015, l’interprète principal de la série, Frankie Muniz, a écrit sur son compte Twitter: “Ce serait amusant de voir la crise de la quarantaine de Malcolm. Je me demande ce que lui et sa famille sont devenus".

Quelques jours plus tard, Bryan Cranston, qui jouait son père, a renchéri sur le site ET Canada: “Je l’espère pour la simple et bonne raison que ces gens me manquent même si je reste en contact avec eux”. Il y a pourtant des réunions qu'il ne vaut mieux pas filmer. 

Jérôme Lachasse