BFMTV

Ce qu'il faut savoir sur The Get Down, la série événement de Netflix

-

- - Netflix

La naissance du hip-hop et la mort du disco vues par le virtuose réalisateur de Moulin Rouge! et Gatsby le magnifique. Les 6 premiers épisodes de la saison 1 sont disponibles sur Netflix depuis le vendredi 12 août.

Après s’être intéressé à la danse de salon (Ballroom Dancing), au mythe de Roméo et Juliette (Roméo + Juliette) et au cabaret (Moulin Rouge!), le réalisateur australien Baz Luhrmann s’attaque à la naissance du hip-hop et à la mort du disco dans The Get Down, une série disponible depuis le vendredi 12 août sur Netflix. Seuls les six premiers épisodes de la saison 1 sont sortis. Le reste suivra en 2017.

The Get Down mêle le goût de Baz Luhrmann pour le mélodrame, la jeunesse, l’histoire, la musique et la danse. La série débute en 1996. Un célèbre rappeur, Ezekiel “Books” Figuero, donne un concert. Chacun de ses morceaux évoque des souvenirs de sa jeunesse, à la fin des années 1970. Flashback. 1977. Ezekiel est un élève passionné de poésie. Il est amoureux de son amie de toujours, Mylene, qui rêve de devenir chanteuse malgré l’avis de son père. Par l’intermédiaire du DJ Shaolin Fantastic, Ezekiel découvre “The Get Down”, le monde souterrain des DJ où la révolution du hip-hop est en train de se dérouler.

La série la plus chère produite par Netflix

Annoncée comme la série la plus chère produite par Netflix (environ 120 millions de dollars de budget), The Get Down a été élaborée pendant deux ans. Deux années pendant lesquelles la série a connu de multiples showrunners et divers scénaristes. Le rôle de Baz Luhrmann a gagné en importance au fur et à mesure des mois. Il a réalisé le pilote de la série, d'une durée d'une heure et demie. 

En juillet, le magazine spécialisé américain Variety a raconté la difficile production de la série. L’article précise que ces problèmes pouvaient s'expliquer par le budget exponentiel dédié au nouveau programme. Créer de morceaux inédits et obtenir les droits pour des titres existants n’est pas une mince affaire.

Une série parrainée par Grandmaster Flash et Nas

Baz Luhrmann a comparé son travail sur The Get Down à celui d’un “conservateur de musée”. La série s’appuie sur des faits historiques et des anecdotes rapportées par plusieurs figures historiques du hip-hop: Grandmaster Flash, Nas, Kurtis Blow, DJ Kool Herc, Rahiem (des Furious Five) et le scénariste et réalisateur Nelson George, expert du genre.

Baz Luhrmann ne voulait pas raconter l’histoire du hip-hop dans les années 1980. Le réalisateur a préféré se pencher sur les premières années de ce genre musical, et travailler avec de jeunes comédiens et comédiennes. “L’histoire devait être racontée depuis le point de vue des enfants pour la simple raison que les personnes qui ont inventé cette nouvelle forme d’art étaient très jeunes", a déclaré Baz Luhrmann au Washington Post. A noter que The Get Down est une des rares séries contemporaines (avec Empire, Insecure et Queen Sugar, notamment) à présenter un casting composé majoritairement d’acteurs afro-américains et hispaniques.

The Get Down permet aussi de reconstituer une époque devenue mythique et dont il reste peu de traces, hormis dans les conversations. "Quand nous faisions cela dans les années 1970, on n'a rien enregistré", a expliqué vendredi 27 juillet à la presse Grandmaster Flash, l'auteur du mythique titre The Message. "Cela fait des années que j'essayais d'en parler aux gens". C'est désormais chose faite. 

Jérôme Lachasse