BFMTV

Oscars 2016: Leonardo DiCaprio n'est plus maudit

Leonardo DiCaprio reçoit l'Oscar du Meilleur acteur pour "The Revenant" le 28 février 2016

Leonardo DiCaprio reçoit l'Oscar du Meilleur acteur pour "The Revenant" le 28 février 2016 - Kevin Winter - AFP

Ce dimanche 28 février, Leonardo DiCaprio a mis fin à la malédiction qui planait sur lui en remportant son premier Oscar du Meilleur acteur pour The Revenant. Le comédien a profité de ce moment pour évoquer un sujet qui lui tient à coeur: l'écologie.

Enfin. Leo le maudit ne l'est plus. Ce dimanche 28 février, au Dolby Theatre de Los Angeles, Leonardo DiCaprio a brisé le signe indien en remportant la précieuse statuette qui lui échappait depuis tant d'années : l'Oscar. Cette fois, l'acteur est reparti de la cérémonie avec la récompense dans les mains. Personne n'est venu troubler la fête qui lui était promise et le comédien de 41 ans a pu partager son bonheur.

Celui qui avait commencé sa soirée en faisant le bonheur des photographes, en s'affichant sur le tapis rouge au bras de Kate Winslet, est monté sur scène sur les coups de 5h50 (heure française) lorsque Julianne Moore a prononcé son nom. Comme une libération pour l'acteur. Mais aussi pour ses millions de fans à travers le monde. Après avoir reçu une ovation de la salle, le héros de The Revenant a tenu à remercier l'équipe du film et expliqué que le long-métrage épique d'Alejandro Gonzalez Inarritu parlait avant tout "de la relation d'un homme avec la nature", soulignant au passage que l'année 2015 avait été la plus chaude de l'histoire moderne.

Un discours écologique

L'acteur américain, très engagé sur le terrain de l'écologie, a profité de son discours de remerciement pour sensibiliser les gens sur ce thème qui lui est cher: "Le changement climatique est réel. C'est en train d'arriver en ce moment même. C'est la menace la plus urgente pesant sur notre espèce et nous devons travailler tous ensemble".

Nommé à cinq reprises, Leonardo DiCaprio a décroché l'Oscar pour ce qui ressemble sans nul doute au rôle le plus exigeant et intense de sa carrière. Pour The Revenant, l'acteur été confronté à des conditions de tournages extrêmes (avec des températures allant jusqu'à - 25°C), a dû manger du foie de bison crue, dormir dans une carcasse de cheval mort et faire des sessions de cinq heures de maquillage. Mais tout cela avait un prix. Le plus beau. Le plus attendu. Un prix nommé Oscar.