BFMTV

Super Bowl: en pleine controverse, Maroon 5 n'assurera pas la traditionnelle conférence de presse

Adam Levine, le chanteur des Maroon 5

Adam Levine, le chanteur des Maroon 5 - Kevin Winter - Getty Images North America - AFP

Le groupe américain, sous le feu des critiques pour avoir accepté d'assurer le concert de la mi-temps, ne s'exprimera pas avant dimanche.

Maroon 5 ne se risquera pas à la confrontation avec les journalistes. Le groupe, qui assurera le concert de la mi-temps du Super Bowl ce dimanche soir, ne donnera pas la traditionnelle conférence de presse. C'est la National Football League qui l'a annoncé mardi. Cette décision intervient alors que le groupe se retrouve sous le feu des critiques, plusieurs personnalités ayant refusé d'assurer le concert.

"Maroon 5 a travaillé dur sur un concert qui dépassera les standards de cet événement", a assuré la NFL dans un communiqué relayé par Variety. Concernant la musique, les artistes laisseront parler leur spectacle."

En contrepartie, la NFL a annoncé plusieurs contenus exclusifs sur le groupe de pop-rock, ainsi que sur Travis Scott et Big Boi, qui doivent aussi se produire. Notamment des vidéos des coulisses: "Au lieu d'une conférence de presse, ce déploiement sur les réseaux sociaux continuera dimanche."

Le concert de la discorde

Cette année, plusieurs célébrités ont décidé de boycotter l'événement en soutien à Colin Kaepernick, l'ancien quaterback des San Francisco 49ers. L'athlète s'est agenouillé lors de l'hymne américain en 2016 pour dénoncer les violences policières à l'encontre de la communauté afro-américaines. Depuis l'expiration de son contrat, il n'a pas retrouvé d'équipe. 

Jay-Z, Amy Schumer et (selon plusieurs médias) Rihanna ont tous refusé de participer à l'événement. Comme le rapporte Variety, Maroon 5 a annoncé qu'ils donneraient 500.000 dollars à l'organisation Big Brothers Big Sisters of America, qui aide les enfants dans leur parcours scolaire. Travis Scott, de son côté, a annoncé qu'il versera la même somme à Dream Corps, qui lutte pour plus de justice sociale. 

Benjamin Pierret