BFMTV

Pourquoi Drake, Frank Ocean, Justin Bieber et Kanye West vont boycotter les Grammy Awards

De nombreux artistes vont boycotter les Grammy Awards

De nombreux artistes vont boycotter les Grammy Awards - AFP

De nombreux artistes reprochent à la cérémonie de ne pas laisser assez de place aux jeunes talents noirs et de ne pas être "pertinente".

Après les Oscars 2016 jugés "trop blancs", c'est au tour des Grammy Awards de faire l'objet d'un boycott, accusés de manquer de diversité. La cérémonie, qui se tiendra le 12 février prochain à Los Angeles, risque d'être privée de plusieurs stars qui ont décidé de ne pas s'y rendre en signe de protestation.

Frank Ocean, absent des nominations alors que beaucoup le voyaient déjà décrocher le prix du meilleur album de l'année avec son dernier opus Blonde, est en tête de liste des célébrités qui seront absentes. Selon TMZ, le chanteur estime que les Grammys sont "des dinosaures qui ne représentent pas les artistes jeunes et noirs". 

Une cérémonie qui manque de pertinence 

Visiblement du même avis, Justin Bieber, nommé dans quatre catégories, aurait lui aussi décidé de ne pas participer à la soirée. Toujours d'après le site américain, l'interprète de What do You Mean estime que les Grammy Awards "ne sont pas pertinents et représentatifs, en particulier en ce qui concerne les jeunes chanteurs". Un avis partagé par le rappeur Drake, nommé à huit reprises, qui sera de son côté en pleine tournée européenne. 

Kanye West, lui, avait déjà menacé en octobre dernier de boycotter la cérémonie si Frank Ocean n'était pas nommé.

"Je vous le dis maintenant: si son album n'est nommé dans aucune catégorie, je ne me pointerai pas aux Grammys. L'album que j'écoute le plus cette année est celui de Frank Ocean. En tant qu'artistes, nous devons unir nos forces", avait-il annoncé lors d'un concert à Oakland.

Le mari de Kim Kardashian, qui est en lice dans huit catégories et a déjà remporté 21 Grammys au cours de sa carrière, déplore également le fait d'avoir toujours perdu face à des concurrents blancs.

Nawal Bonnefoy