BFMTV

Le médecin de Michel Polnareff prêt à présenter le dossier médical

Entre santé fragile et soupçons de fraude à l'assurance, la fin de tournée française de Michel Polnareff tourne au feuilleton alimenté de façon régulière par son médecin personnel et son producteur. Le chanteur, lui, communique sur les réseaux sociaux.

La santé du chanteur Michel Polnareff est en passe de devenir un feuilleton à rebondissements. Lundi sur BFMTV son producteur Gilbert Coullier avait demandé des comptes suite à l'annulation de deux concerts en raison d'une embolie pulmonaire diagnostiquée à l'hôpital américain par le docteur Philippe Siou. Parce qu'il n'a pas contracté d'assurance sur ces spectacles et accuse une lourde perte comme il l'a confié à RTL, l'organisateur-producteur des shows veut notamment avoir accès au dossier médical de Michel Polnareff qu'il accuse d'avoir passé la soirée au bar et au restaurant plutôt qu'à l'hôpital.

Impensable pour Philippe Siou, tenu par le secret médical. "Je n'ai aucune raison et aucun droit de fournir un dossier médical à un producteur de variétés, explique-t-il mardi sur BFMTV. Sauf si la justice ou un expert agrémenté le demande".

Michel Polnareff, qui a enchaîné près de 70 concerts depuis le printemps, a annulé les concerts de Paris et Nantes en se disant "totalement épuisé". Et selon une enquête du Journal du Dimanche, les annonces alarmantes sur son état de santé pourraient avoir "servi à légitimer l'annulation' des deux dates.

Le docteur Siou souhaite "une contre-expertise"

Des documents ont-ils été falsifiés? "C'est impensable répond le docteur Siou qui se dit prêt "à se soumettre à toute expertise" contradictoire. "Je la souhaite. (...) Pour me laver mon honneur, c'est une chose. Mais le but était de nuire à Michel Polnareff", assure le médecin. "J'ai des éléments purement factuels, j'ai des examens, des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons", assure-t-il alors que l'hôpital américain de Neuilly a confirmé la maladie du chanteur dans un communiqué.

"On a mis en cause ma probité et mon professionnalisme en sous-entendant que j'avais rédigé un certificat de complaisance, c'est inacceptable", s'insurge-t-il laissant planer le doute sur une éventuelle plainte en diffamation. Notamment parce que Michel Polnareff est toujours hospitalisé malgré ses messages postés sur les réseaux sociaux. 

"On est au 10e jour d'hospitalisation. Il est tiré d'affaire. Nous avons gagné la partie", expose Philippe Siou. Médicale tout du moins. 

Samuel Auffray