BFMTV

Polémique sur la maladie de Polnareff: son agent met en cause le producteur

Le producteur de Michel Polnareff le soupçonne d'avoir menti sur son état de santé pour échapper à ses deux derniers concerts. L'agent du chanteur y voit "une histoire d'assurance".

Michel Polnareff est-il un malade imaginaire? C'est ce que suspecte en tout cas le producteur de ses spectacles, Gilbert Coullier, qui selon les informations du JDD a dépêché le soir du concert annulé un huissier pour constater la présence du chanteur dans un bar.

"Assis au bar derrière un verre rempli, je constate la présence d'un homme d'âge mûr, les cheveux frisés mi-longs de couleur blond clair, portant des lunettes foncées et équipées de verres miroirs. Je reconnais l'homme étant Monsieur Michel Polnareff", écrit l'huissier dans son rapport.

"Gilbert Coullier refuse la maladie de Michel Polnareff"

Fabien Lecoeuvre, agent de Michel Polnareff interrogé par BFMTV, se dit lui "extrêmement surpris par le comportement de ce grand producteur". Il ajoute "Gilbert Coullier refuse la maladie de Michel Polnareff par tous les moyens. A mon avis, soit la police d'assurance n'a pas été réglée... Il y a une histoire d'assurance au milieu, c'est évident".

Le producteur accuse Michel Polnareff d'avoir menti sur son état de santé, pour ne pas avoir à donner les deux derniers concerts de sa tournée.

La société Gilbert Coullier a annoncé l’engagement d’une procédure judiciaire. La somme de 500.000 euros est en jeu, soit le montant du remboursement des spectateurs pour les deux concerts annulés. Contacté par BFMTV, il refuse pour l'instant de s'exprimer sur l'affaire.

De son côté, le médecin de Michel Polnareff, le docteur Philippe Siou se dit "droit dans [ses] bottes". "J'ai des éléments purement factuels, j'ai des examens, des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons. Que les gens qui disent 'il n'a rien' viennent le voir. Qu'un magistrat saisisse un expert judiciaire et que cet expert judiciaire vienne dans notre hôpital, on lui sortira le dossier", justifie-t-il.

L'auteur de Goodbye Marylou a enchaîné près de 70 concerts depuis le printemps. Il a été victime en début de semaine dernière d'une sinusite qui s'est transformée en bronchite, selon Fabien Lecoeuvre. Sous antibiotiques, il avait toutefois pu assurer trois concerts consécutifs, à Toulouse, Pau et Bordeaux, mais avait renoncé à la salle Pleyel à Paris, vendredi 2 décembre, puis au Zénith de Nantes, samedi 3 décembre. 

Magali Rangin