BFMTV

Eurovision 2019: un chanteur aux allures de  Freddie Mercury, représentera Israël

Kobi Marimi sur le plateau de "KaKokhav HaBa L'Eurovizion"

Kobi Marimi sur le plateau de "KaKokhav HaBa L'Eurovizion" - Menahem Kahana - AFP

Le chanteur israélien, gagnant d'un télé-crochet, défendra les couleurs du pays hôte de l'édition 2019.

Même moustache, même visage rectangulaire, même regard brun. Difficile de ne pas noter la ressemblance entre Freddie Mercury et Kobi Marimi. Inconnu du grand public jusqu'à très récemment, cet Israélien de 27 ans a été élu mardi soir pour représenter son pays à l'Eurovision 2019, en mai prochain à Tel Aviv. 

Le jeune chanteur originaire de Ramat Gan, dans l'ouest du pays, a gagné sa place pour le concours international en remportant la finale du télé-crochet HaKokhav HaBa (Rising Star, adaptée en 2014 sur M6). Rebaptisée HaKokhav HaBa L'Eurovizion, l'émission israélienne envoie son gagnant représenter l'État hébreu sur la scène de l'Eurovision depuis sa deuxième saison. 

De Beyoncé à Tears For Fears

Son visage, associé à une voix grave et profonde aux accents lyriques, lui ont valu plusieurs comparaisons avec le leader de Queen durant la compétition. Pourtant, artistiquement, ils n'ont pas grand chose en commun; assez loin du rock, Kobi Marimi s'est illustré lors du télé-crochet par des reprises plutôt pop, de Beyoncé à Christina Perri en passant par Tears For Fears et même la bande originale du Roi Lion. C'est néanmoins sa reprise de Let It Be des Beatles et d'Always de Bon Jovi qui lui ont valu son triomphe durant les dernières étapes de l'émission.

S'il chante depuis l'âge de 13 ans, le site de l'Eurovision rapporte qu'il a suivi des études d'art dramatique à Tel Aviv, qu'il a terminées l'an dernier. Il est depuis apparu dans plusieurs pièces de théâtres et a reçu le prix d'Acteur prometteur aux Musical Celebrations 2017.

"Nous ne doutons pas que Kobi nous apportera une deuxième victoire"

D'après i24 News, le chanteur espère assurer une deuxième victoire à Israël, après celle de Netta Barzilai l'an passé. Kan, le diffuseur qui organise le concours 2019, explique:

"Nous travaillons jour et nuit pour faire de la prochaine édition de l’Eurovision l’événement le plus spectaculaire jamais organisé en Israël et dans l’histoire de la compétition et nous ne doutons pas que Kobi nous apportera une deuxième victoire, de sorte que, immédiatement après la fin de la finale le 18 mai, nous pourrons commencer à travailler sur l'Eurovision pour l'année suivante".

On ignore, pour l'instant, quelle chanson il interprétera pour représenter les couleurs de son pays. Kan choisira une chanson pour lui dans les deux semaines, comme le rapporte The Times of Israel.

Benjamin Pierret