BFMTV

En pleine tournée mondiale, Charlotte Gainsbourg charme le public à Amsterdam

Charlotte Gainsbourg lors de la promotion du film Samba, en septembre 2014

Charlotte Gainsbourg lors de la promotion du film Samba, en septembre 2014 - Ander Gillenea - AFP

La chanteuse, qui donnera un concert à Paris mercredi prochain, a déjà conquis le public d'Amsterdam, troisième date de sa tournée mondiale.

Heureuse, radieuse, enfin épanouie sur scène. Charlotte Gainsbourg a conquis le public néerlandais du Paradiso ce samedi soir à Amsterdam, troisième date de sa tournée mondiale qui passera mercredi par la Cigale, à Paris.

Quatre mois après la sortie de son cinquième album, l'émouvant et très réussi Rest, restait à la chanteuse de confirmer en concert ses excellentes dispositions sur disque. Une épreuve du feu pour celle qui convient avoir peu de bouteille en l'exercice: ce n'est qu'à partir de 2009, pour défendre son troisième opus IRM, qu'elle s'était enfin lancée dans le grand bain d'une tournée, avant de renouveler l'expérience en 2011 après la sortie de l'album Stage Whisper.

Une chanson signée Paul McCartney

Mais dans la salle mythique du Paradiso, une ancienne église du 19e siècle reconvertie en temple de la pop (Templepop) il y a 40 ans, c'est une artiste beaucoup plus à l'aise dans son rôle d'interprète qui s'est présentée devant un public connaisseur de la chose rock. Preuve en est l'entame convaincante assurée avec Lying with you, un des morceaux phares de Rest dans lequel elle évoque le souvenir de son père disparu en 1991.

"Beaucoup de chansons que je vais interpréter ce soir sont issues de mon dernier album. Pour moi c'est important, ça signifie énormément, car pour la première fois j'ai écrit les paroles moi-même. Sauf celle-ci", a-t-elle lancé sur scène avec un grand sourire, en introduction de Songbird in a Cage, signée Paul McCartney.

Toutes ses dates affichent complet

Plus tard, quelques petits cris de joie suivent l'heureuse surprise d'entendre les premières notes de Charlotte for Ever, titre vieux de bientôt 32 ans, issu de son premier album éponyme confectionné par Serge Gainsbourg.

Charlotte, 46 ans, enfin décomplexée, libérée, fière de son héritage et du talent qui la porte, conclut en rappel par Lemon Incest, un autre titre chanté lorsqu'elle avait douze ans en duo avec ce père qui ne l'ombrage plus désormais, mais avec lequel l'amour continue d'être fusionnel. Et lui offre une belle communion avec le public.

Il en sera d'ailleurs ainsi tout au long de sa tournée mondiale, puisque toutes ses dates affichent complet jusqu'au 27 juillet à New York.

N.B. avec AFP