BFMTV

Charlotte Gainsbourg dévoile son nouveau single coécrit avec une moitié des Daft Punk

Charlotte Gainsbourg et son compagnon Yvan Attal, le 21 mai 2017 au festival de Cannes.

Charlotte Gainsbourg et son compagnon Yvan Attal, le 21 mai 2017 au festival de Cannes. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Charlotte Gainsbourg a publié vendredi le premier single extrait de son prochain album, coécrit avec Guy-Manuel de Homem-Christo des Daft Punk.

Charlotte Gainsbourg signe son grand retour à la musique, avec un casting de luxe. La chanteuse et actrice a publié ce vendredi un titre coécrit avec une moitié des Daft Punk, Rest, un premier extrait de son prochain album à paraître le 17 novembre, le premier depuis 2009.

Rest est accompagné d'un clip surréaliste qui est la première réalisation de Charlotte Gainsbourg.

Une chanson pour Kate

Emmené par une mélodie délicate jouée au synthé, posé sur une basse funky, le titre porte la patte de son coauteur Guy-Manuel de Homem-Christo, la moitié du duo de robots Daft Punk. 

"Reste avec moi, s'il te plaît/Ne me laisse pas t'oublier", chante la fille de Serge Gainsbourg et de Jane Birkin de sa voix sensuelle et gracieuse, avant d'enchaîner en anglais.

Paul McCartney et Lars Von Trier

Charlotte Gainsbourg a enregistré l'essentiel de l'album avec le producteur français de musique électronique Sebastian, connu pour ses collaborations avec le réalisateur Quentin Dupieux, le chanteur fantasque Philippe Katerine ou la star du R&B américain Frank Ocean.

L'album, qui présentera des titres en anglais et en français, comporte aussi une chanson écrite par l'ex-Beatles Paul McCartney, Songbird in a Cage (l'oiseau chanteur en cage). L'un des morceaux s'intitule Kate, le prénom de la soeur de Charlotte, disparue en décembre 2013.

Le clip de Rest, publié sur Apple Music, montre un diaporama d'images disparates: des amants au lit, un chien en cage, des femmes âgées dansant un slow, et un garçon s'envolant avec des ballons.

De Lemon Incest à IRM

La chanteuse, âgée de 46 ans, a expliqué qu'elle avait désiré dans un premier temps que la vidéo fût réalisée par Lars Von Trier, qui l'a fait jouer dans plusieurs de ses films polémiques, et dernièrement dans le thriller érotique Nymphomaniac.

Mais le réalisateur danois l'a encouragée à réaliser la vidéo elle-même, lui donnant "l'impulsion dont (elle) avait besoin", a-t-elle expliqué.

"Il me restait à exposer ma personnalité avec les images d'archives que je choisissais ou les nouvelles images que je tournais. En essayant de créer un langage répétitif à travers cette boucle sonore", a expliqué la chanteuse. "Grâce à cette première réalisation, j'ai pu prendre possession de ma propre image."

Charlotte Gainsbourg, qui a fait ses débuts à 12 ans avec son père dans la chanson controversée Lemon incest, a souvent travaillé avec des artistes célèbres, comme pour son dernier album en 2009, IRM, coécrit avec la star du rock indépendant Beck.

M.R. avec AFP