BFMTV

Black M répond à Marion Maréchal-Le Pen en chanson après la polémique de Verdun

Black M, le 28 avril 2015.

Black M, le 28 avril 2015. - Guillaume Souvant - AFP

Après l'annulation de son concert aux commémorations de Verdun en mai dernier, Black M a décidé de répondre à sa façon, en musique, en ne manquant pas de s'en prendre au passage aux politiques qui avaient milité contre sa venue.

Il a choisi de répondre. Plus d'un mois après la vive polémique qui avait suivi l'annonce de sa venue aux commémorations officielles de la Première guerre mondiale à Verdun, puis finalement l'annulation de son concert, Black M est sorti de son silence. Mais en musique, cette fois.

Dans une vidéo postée sur son compte Facebook ce mardi 12 juillet, le chanteur a dévoilé une nouvelle chanson faisant office de réponse aux attaques subies ces dernières semaines, notamment de la part de certains politiques du Front national. Car face à la pression politique, la mairie de Verdun, qui avait soutenu Black M jusqu'alors, le qualifiant notamment "d'enfant de la République", avait finalement cédé en annulant sa venue. L'artiste a aujourd'hui quelques mots à dire à ses détracteurs.

"La France est belle, mais elle me regarde de haut comme la Tour Eiffel"

Maillot de l'équipe de France de football sur le dos, Black M apparaît au volant de sa voiture dans cet extrait vidéo d'une minute dévoilant sa nouvelle chanson, baptisée Je suis chez moi. Et les paroles de ce nouveau titre ne laissent aucune ambiguïté sur l'intention du chanteur de démontrer à ceux qui pensent le contraire que la France est son pays. 

"Tout le monde me regarde. A travers mon innocence, je pense qu'ils me charment. Ma maîtresse d'école m'a dit que j'étais chez moi. Mais mon papa pourtant se méfie d'elle", chante d'abord Black M. Et de poursuivre: "La France est belle, mais elle me regarde de haut comme la Tour Eiffel. Mes parents ne m'ont pas mis au monde pour toujours les aides."

"Marion m'a tweeté, de quoi elle se mêle?"

Black M profite également de sa chanson pour envoyer un message à Marion Maréchal-Le Pen, qui s'était opposée à sa participation aux commémorations à Verdun, tweetant alors "Victoire!" après la confirmation de l'annulation. "J'ai vu que Marion m'a tweeté, de quoi elle se mêle, lance le chanteur. Je sais qu'elle m'aime, je suis français."

Dans une lettre ouverte sur Facebook, le membre de Sexion d'Assaut avait déjà tenu à rappeler sa nationalité au moment où avait éclaté la polémique il y a quelques semaines. Le chanteur de 31 ans avait également mis en avant le fait que que son grand-père avait "combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais, ces mêmes Tirailleurs Sénégalais qui étaient également présents lors de la Bataille de Verdun".