BFMTV

Mort de Annie Cordy: de Dave à Enrico Macias, les personnalités lui rendent hommage

De nombreuses personnalités prennent la parole pour saluer la mémoire de la chanteuse et actrice, morte vendredi à l'âge de 92 ans.

Le monde du spectacle est en deuil. Les personnalités sont de plus en plus nombreuses à prendre la parole pour rendre hommage à Annie Cordy, morte vendredi à l'âge de 92 ans. La chanteuse belge s'est éteinte chez elle, à Vallauris, (Alpes-Maritime), victime d'un arrêt cardiaque comme l'ont constaté les pompiers qui l'ont découverte.

"C'était une artiste immense", se souvient Michel Drucker à l'antenne de BFMTV. "60 ans de carrière, capable de tout faire, de tout chanter, de tout danser. C'est l'une des artistes que j'ai le plus souvent reçues dans mon émission Champs-Élysées."

Il rappelle les nombreux talents de la chanteuse, légende du music-hall mais aussi actrice de théâtre et de cinéma, aussi bien dans des films populaires que dans des longs-métrages d'auteurs: "Quelqu'un qui chante La Bonne du curé, qui est dans le film Rue Haute avec Mort Schuman, qui est un film prodigieux, dans Le Chat avec Jean Gabin et Simone Signoret (...) C'est l'artiste la plus complète que j'ai jamais rencontrée de ma vie."

"Tragédienne, comique, femme de scène, danseuse"

Née Léonie Cooreman à Laeken, au nord de Bruxelles, Annie Cordy a d'abord chanté dans des orchestres avant de devenir meneuse de revues au "Boeuf sur le Toit" à Bruxelles, puis à Paris au "Lido" en 1950. Elle enchaînes les revues opérettes aux côtés de Luis Mariano ou encore de Bourvil. "C'était la seule capable d'être au niveau des Americains, comme l'a fait Line Renaud à Las Vegas", estime Mimie Mathy sur BFMTV.

"C'était une femme fabuleuse, qui était à le fois tragédienne, comique, femme de scène, danseuse, chanteuse et capable de tout assurer. J'étais admirative et je le serai toujours de son talent."

Line Renaud a elle aussi rendu hommage à la chanteuse disparue, en légende d'une photo des deux femmes publiée sur Twitter: "Annie était mon amie de toujours. J'ai tellement de souvenirs à ses côtés. Nous avons tant ri toutes les deux! Ma peine est immense. Tu vas terriblement me manquer ma Nini."

"Elle nous a tout appris"

Pour Hervé Vilard, c'est "la reine du music-hall" qui est morte. Le chanteur rend hommage à la professionnelle et à l'amie qu'elle était: "Elle était la noblesse même de notre métier. Elle s'intéressait à tout le monde, elle était proche de nous. C'était une soeur, une mère, une amie, avec un tendre mot pour chacun et un coup de téléphone au moins une fois par an (...) Elle avait tant de métier, tant d'expérience, elle connaissait son monde. Elle etait populaire, elle aimait les gens, elle aimait chanter. Elle nous a tout montré et elle nous a tout appris."

"Quand on perd une amie, on est défait", déclare Dave. "Quand on parle de quelqu'un qui vient de mourir, on a le tort de parler de soi. C'est difficile de ne pas parler de soi, mais il ne faut pas parler de soi. Il faut parler d'Annie et Annie, je l'aimais tendrement."

"Joyeuse et généreuse"

"C'était une artiste formidable, d'une gentillesse, fidèle en amitié, elle etait tout le temps pleine de tendresse avec tous les artistes", déclare quant à lui Enrico Macias sur BFMTV. "Charles Aznavour ne jurait que par elle et moi. À chaque fois qu'il fêtait son anniversaire, à sa droite il y avait Annie Cordy et à sa gauche il y avait moi."

Les artistes ne sont pas le seuls à avoir tenu à rendre hommage à la chanteuse. Le Premier ministre Jean Castex a publié un tweet dans lequel il salue la mémoire d'une artiste "populaire et solaire, à la ville comme à la scène": "Joyeuse et généreuse, avec son public comme ses amis. Ainsi était Annie Cordy. Avec elle disparaît la bande originale d’une vie faite de bonheurs simples, sincères, et communicatifs. Merci madame!"

La chanteuse de Tata Yoyo s'est illustrée au cinéma dans Si Versailles m'était conté, de Sacha Guitry, Le Passager de la pluie de René Clément ou encore, en 2015, Les Souvenirs de Jean-Paul Rouve. En 2018, la ville de Laeken dont elle était originaire a baptisé un parc à son nom.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV