BFMTV

La femme qui accuse Chris Brown viol témoigne: "ce que je veux, c'est la justice"

L'artiste américain Chris Brown.

L'artiste américain Chris Brown. - AFP

La jeune femme qui a porté plainte contre le chanteur raconte sa version des faits au Parisien.

Quelques jours après la révélation de sa plainte pour viol contre Chris Brown et deux de ses proches, son accusatrice témoigne. Dans les colonnes du Parisien, la jeune femme de 24 ans que le média renomme "Karima" raconte sa version de ce qui s'est passé dans la nuit du 15 au 16 janvier au Mandarin-Oriental, hôtel du 1er arrondissement de Paris. 

"Un barman que je connais m’a proposé de passer une soirée avec cette star (...) À mon arrivée, il y avait de nombreuses filles dans le hall. Avec quelques-unes, nous avons été invitées à monter dans sa suite, où l’artiste se préparait", raconte l'étudiante. 

Tout le monde est ensuite redescendu, selon ses propos, pour partir en boîte: "La soirée a duré jusqu’à 3 heures. J’y étais moyennement à mon aise. Les autres filles se connaissaient, mais moi j’étais un peu seule." Trois vans viennent chercher tout le monde pour les ramener à l'hôtel, d'après elle: "Je voulais rentrer. On m'a dit de prendre place dans le troisième van, au côté du chanteur."

Cannabis et cocaïne

De retour dans la suite, la soirée prend une autre tournure, selon la jeune femme: "Il y avait de la fumée de cannabis partout. (...) Tout le monde prenait de la cocaïne. Chris Brown particulièrement, qui s’est mis à parler tout seul, et à arpenter nerveusement la suite." Cette jeune femme originaire d'Algérie, venue en France pour son cursus universitaire, raconte avoir tenté de quitter la soirée:

"Il m’a attrapée violemment par le bras, mon bras droit, sur lequel j’avais des bleus, comme la police l’a constaté. Il m’a poussée dans un dressing et m’a violée".

Deux autres viols présumés

Elle raconte avoir ensuite demandé au garde du corps de lui rendre son téléphone afin de pouvoir partir: "Il m’a dit qu’ils (les téléphones, ndlr) étaient dans sa chambre. Nous sommes descendus au sixième étage et, là, ça a recommencé. De même qu’avec un autre proche de Chris Brown, encore une fois dans la chambre de ce dernier au sixième."

Comme l'a d'abord révélé Closer, Chris Brown a été placé en garde à vue lundi puis relâché mardi, sans poursuites à ce stade. Selon son avocat, Me Raphaël Chiche, il affirme "n'avoir eu aucune relation sexuelle de quelque manière que ce soit avec la plaignante". Karima, qui "apparaît brisée" selon Le Parisien, assure avoir déjà refusé un arrangement proposé par une connaissance du chanteur. Elle affirme qu'elle ne voulait "pas que cette procédure soit connue" et précise: "si j’ai porté plainte, ce n’est pas pour l’argent. Ce que je veux, c’est la justice. Et que l’horreur de ce que j’ai subi n’arrive à aucune autre fille." Son avocat, Me Jean-Marc Descoubes, a confié à l'AFP que les investigations se poursuivent. 

Benjamin Pierret