BFMTV

Kev Adams et Alad'2 vivement critiqués par un journaliste américain

Kev Adams lors Festival de Cannes.

Kev Adams lors Festival de Cannes. - AFP

L'acteur français et son dernier film font l'objet d'un article acide publié dans le Hollywood Reporter.

S'il peut compter sur ses nombreux fans français, outre-Atlantique, Kev Adams a au contraire du mal à convaincre. C'est du moins ce que laisse penser une critique de son dernier film Alad'2, publiée sur le très sérieux site américain The Hollywood Reporter, et repérée par nos confrères du HuffPost.

Ce 6 octobre, le journaliste Jordan Mintzer a signé un texte acide dans lequel il dit tout le mal qu'il pense de la suite des Nouvelles Aventures d'Aladin.

"En fait, le premier film n'avait tellement rien à offrir que les producteurs auraient pu confier leur budget de 22 millions de dollars à des élèves de maternelle, et en auraient probablement tiré quelque chose de mieux que le premier volet. Donc la seule bonne nouvelle, c'est qu'Alad'2 est légèrement mieux que son prédécesseur", débute-t-il, faussement positif.

Le critique évoque ensuite un film "vaguement regardable", "infantile", et qui mériterait d'être regardé sans le son, "dans un de ces avions où ils diffusent les films sur un écran central". 

Kev Adams n'est "tout simplement pas drôle"

Selon lui, Kev Adams est le principal responsable de la médiocrité du film (et des douze autres dans lesquels il apparaît), puisqu'il n'est "tout simplement pas drôle". "Il peut au mieux plaire, dans le genre marionnette aux cheveux vigoureusement coiffés de gel - ce qui semble être sa marque de fabrique et sa raison d'être, surtout auprès des jeunes Français", ajoute-t-il. 

Le journaliste se demande alors comment, et pourquoi, ses films ont autant de succès, "surtout dans un pays comme la France, réputée pour son bon goût". 

N.B.