BFMTV

"Kev Adams, c’est qui?" Mila Kunis ignorait tout de son compagnon de jeu dans L'Espion qui m'a larguée

Kev Adams joue avec Mila Kunis dans "L'Espion qui m'a larguée"

Kev Adams joue avec Mila Kunis dans "L'Espion qui m'a larguée" - AFP - Montage BFMTV.com

L’actrice américaine "a honte", mais elle ne savait rien de la notoriété de l'humoriste français, avec qui elle partage une scène du film de Susanna Fogel, qui sort au cinéma ce mercredi.

"Avec deux enfants à la maison, je suis totalement en dehors de savoir qui est hot ou branché à travers le monde". Mila Kunis, à l’affiche de L’Espion qui m’a larguée, en salles ce mercredi, s’est confiée sur le tournage lors d'une interview accordée à la version suisse de 20 Minutes.

Et notamment sur le fait qu’elle ne savait pas du tout qui était Kev Adams, qui y a deccroché le - petit - rôle d’un chauffeur de taxi, qui partage une scène avec la femme d’Ashton Kutcher.

"Kev Adams, c'est qui? J'ai honte, mais je ne savais même pas qui il était. Et le plus drôle est que Kev n'a pas osé me dire qu'il était une star dans les pays francophones. Je suis nulle pour ce genre de choses, car je ne me renseigne jamais avant de tourner", a-t-elle expliqué au site.

"J'aurais pu tourner avec lui sans ne rien savoir"

Et de se souvenir: "Heureusement qu'une copine m'a pris à part pour me parler de Kev et me dire qu'il attirait les foules depuis ses débuts en France, car j'aurais pu tourner toutes mes scènes avec lui sans ne rien savoir".

Si l’actrice semble d'abord embarrassée de ne pas connaître l’humoriste, qui est lui à l'affiche d'Alad'2, elle nuance: "En tout cas, Adams est un gars génial qui parle bien anglais et qui a de l'avenir à Hollywood si vous voulez mon avis". Mila Kunis promet par ailleurs qu’elle va "se rattraper vite" et regarder l’un des films français avec Kev Adams.

Ce dernier lui, s’amuse également de son "tout petit rôle" dans L’Espion qui m’a larguée. Sur Twitter, l’humoriste a partagé un extrait du film, celui où il figure, assorti d’une légende : "Rappelle-toi Maman, je t’avais dit qu’un jour, je jouerai dans un film américain".

Lucie Valais