BFMTV

Johnny Hallyday: la guerre est-elle relancée?

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday aux obsèques de Johnny Hallyday à Paris, le 9 décembre 2017.

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday aux obsèques de Johnny Hallyday à Paris, le 9 décembre 2017. - Ludovic MARIN / POOL / AFP

Le ton monte de nouveau entre les enfants de Johnny et sa veuve.

La guerre entre le clan de Laeticia et celui de Laura et David est-elle relancée? En tout cas le ton monte. Jeudi, la fille du Taulier a ainsi exprimé sa colère face à la possible exhumation de Johnny, pour cause de déménagement vers un caveau familial dans le même cimetière de Saint-Barth, expliquant l'avoir appris "par la presse". 

Fin août, les avocats de David Hallyday et Laura Smet avaient déclaré que les deux enfants aînés de Johnny avaient appris dans la presse qu'une exhumation devait avoir lieu. Laeticia Hallyday avait aussitôt répliqué sur Instagram, affirmant avoir "informé David et Laura de cette volonté de Johnny en novembre 2017 à la clinique Bizet". Elle avait également alors indiqué qu'aucune exhumation n'était prévue.

"Un fraudeur aux commandes"

Dans son message publié jeudi soir sur Instagram, Laura Smet dénonce aussi d'autres changements, évoquant "l'entourage artistique" et "l'entourage juridique", avec "un changement toutes les 3 semaines et un fraudeur aux commandes!, une allusion au père de Laeticia, André Boudou, de nouveau présent auprès de sa fille, et déjà condamné pour fraude fiscale.

Et puis ce message intervient au moment où un nouvel album, le premier véritable album posthume de Johnny Hallyday, vient d'être annoncé. L'album, intitulé Johnny comme vous ne l'avez jamais entendu, contiendra des versions réorchestrées de 12 standards du Taulier, dont DiegoVivre pour le meilleur et Requiem pour un fou. L'opus sera divisé en deux parties, l'une symphonique, l'autre acoustique.

La sortie de cet album pourrait cristalliser de nouvelles tensions entre Laeticia Hallyday et les aînés de Johnny, même si, selon Universal, les ayants-droit du chanteur - sa veuve et ses enfants - ont été "prévenus" de ce projet. 

Au départ, Yvan Cassar l'ancien directeur artistique de Johnny, qui s'occupe de réarranger les morceaux, "n'était pas pour, puis il a retrouvé des bandes du (concert en 1998 de Johnny au) Stade de France. Il s'est dit qu'il y avait des arrangements qui n'avaient pas été utilisés", a indiqué Universal, maison de disque historique de la star avec laquelle Johnny Hallyday s'était brouillé au milieu des années 2000 avant de rejoindre le concurrent Warner. 

dossier :

Johnny Hallyday

Candice Mahout avec Magali Rangin