BFMTV

Laura Smet en colère à l'idée d'une exhumation de Johnny Hallyday, pourtant démentie par Laeticia

Laura Smet en août 2017

Laura Smet en août 2017 - Yohan Bonnet - AFP

Sur Instagram, la fille du Taulier a exprimé sa colère envers la possible exhumation de Johnny, pourtant démentie le mois dernier par Laeticia Hallyday, alors qu'un caveau familial doit être construit.

Laura Smet contre-attaque. Dans un post Instagram, la fille de Johnny Hallyday a exprimé sa colère face à la possible exhumation de son père, une information pourtant démentie par Laeticia Hallyday le mois dernier. La construction d'un caveau familial a en effet été demandée par Laeticia Hallyday, et la question de déplacer le corps du rockeur, qui repose au cimetière de Lorient à Saint-Barthélemy, s'est alors posée.

"Mon père va être exhumé et je l'apprends par la presse", commence l'actrice de 35 ans sous une photo en noir et blanc du chanteur, le visage enfoui dans ses mains. "Quand sera respecté notre lien filial! Des promesses faites face caméra mais dans la réalité rien".

"Je me battrai"

Fin août, alors que le président de la Collectivité d'Outre-Mer Bruno Magras avait annoncé la construction du caveau familial, les avocats de David Hallyday et Laura Smet avaient déclaré que les deux enfants aînés de Johnny avaient appris dans la presse qu'une exhumation devait avoir lieu.

Laeticia Hallyday avait aussitôt répliqué sur Instagram, affirmant avoir "informé David et Laura de cette volonté de Johnny en novembre 2017 à la clinique Bizet". Elle avait également alors indiqué qu'aucune exhumation n'était prévue.

"Son entourage artistique réinventé et on me parle des volontés de mon père! Son entourage juridique maintenant avec des changements toutes les 3 semaines et un fraudeur au commande!", poursuit Laura dans son message, excédée.

"Ça va être long, j'ai le temps et l'énergie, je me battrai pour que l'image de mon père soit à la hauteur de son immense talent", conclut la comédienne. Un message applaudi, en commentaires, par Nathalie Baye.

dossier :

Johnny Hallyday

Nawal Bonnefoy