BFMTV

Jean-Luc Lahaye présente ses excuses à Julie Pietri

Jean-Luc Lahaye a été condamné lundi à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure de 15 ans.

Jean-Luc Lahaye a été condamné lundi à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure de 15 ans. - Dominique Faget - AFP

Jean-Luc Lahaye a "horreur de causer de la peine". Aussi, le chanteur de 62 ans qui avait lancé sur RTL, réagissant à sa condamnation pour corruption de mineure, "et il faudrait que je me tape Julie Pietri? Non merci", a présenté ses excuses à l'intéressée sur Facebook.

"Si ma petite phrase, glissée avec humour lors de l'interview à RTL chez Fogiel, a pu la blesser, je lui présente mes excuses. J'ai horreur de causer de la peine. Et je sais de quoi je parle pour en avoir souvent été victime", a ainsi écrit Jean-Luc Lahaye. Dans son message d'excuse sur Facebook, l'auteur de Papa chanteur, évoque aussi des "propos blessants" que Julie Pietri aurait eus à son endroit, "propos qu'elle répandait au sein de l'équipe Star 80 suite à mon communiqué de renoncement quant à ma participation à cette tournée de printemps".

Jeux sexuels

Julie Pietri, qui a assez peu apprécié le trait d'"humour", a annoncé mercredi, par l'intermédiaire de son avocat, vouloir attaquer le chanteur en justice. Elle estime en effet, selon les termes de Me Jim Michel-Gabriel, que les propos de Jean-Luc Lahaye constituent "une atteinte grave à sa réputation et à son honneur". "S'il devait faire des excuses, je pense que Monsieur Lahaye les aurait faites depuis longtemps. (...) même s'il va prétendre qu'il l'a dit sur le ton de la plaisanterie, il aurait pu, tout simplement, ne pas mentionner le nom de Madame Pietri", a-t-il ajouté.

Le 18 mai dernier, le chanteur Jean-Luc Lahaye, écopé d'un an de prison avec sursis pour corruption de mineure de 15 ans, huit ans après avoir été condamné dans une affaire similaire. L'artiste de 62 ans, était poursuivi pour avoir demandé à une jeune fille de moins de 15 ans de s'adonner à des jeux sexuels par webcam interposée.

la rédaction